Musique/Musica de violon populaire en Limousin/Auvergne

28 janvier 2015

50 borréias chantadas

1024px-Bourrée_d'Auvergne

 

(vidéo tot aura…)

 

 

Je chante le premier couplet de chaque bourrée (sur les 100 bourrées chantées que je joue au violon ou au diato).

Toutes les bourrées sont en occitan (il existe très peu de Bourrées d'ici en français)

Je précise que "bourrée" signifie à trois temps…(c'est comme dire champignons quand on parle de cèpes en Corréze ;)

 

Lo parpalhòu seg la candela,

E l'amorós seg la beutat

 

Lo parpalhòu burla sas alas,

E l'amorós sa libertat.

 

Le papillon suit la chandelle,

Et l'amoureux suit la beauté.

 

Le papillon brûle ses ailes,

Et l'amoureux sa liberté.

 

Bourrée auvergnate chantée en occitan et en français.

Les deux versions semblent proches mais on entend ici que la prononciation française n'est pas standard ; pour conserver les appuis de la bourrée ici il faut au contraire, prononcer fortement les E muet et ne pas accentuer sur la dernière syllabe. Mais le francais est la seule langue latine à ne pas faire cela (à écouter les journalistes qui citent des villes sud-américaines ;)

"Candela ("lo" prononcé) : chandel("le"

Libertat, beutat / liber, beauté"

 On a aussi en limousin les allongements des pluriels

"Los-- garçons--, la--dròllas--" et les s ("^" en français) non proncés et allongés "daus pas--tissons--"

Il y a peu de bourrées en français du fait de l'accentuation complexe de la bourrée qui est adaptée à l'occitan (il ne faut pas oublier que les violonaires vivaient dans leur jeunesse dans un milieu très majoritairement occitanophone).

A partir de sources orales c'est ici une interprétation personnelle (donc traditionnelle ;)

Ces 50 bourrées sont normalement du domaine public ainsi que "Las chastinhas" (musique de Jean-Marc Delaunay "mai paraulas himself")

 804048_1_l

1) La borréia d'Auvernha la borréia vai bian

La borréia d'Auvernha la borréia vai bian

Quand la dançam a quatre Mas que la dançam bian

Quand la dançam a quatre Mas que la dançam bian

 

 

2) Dançan tant bian los de delai l'aiga

Dançan tant bian los de Lemosin

Dançan tant bian los de delai l'aiga

Dançan tant bian los de Lemosin

 

 

3) Per ben la chantar viva las Lemosinas

Per  ben la dançar viva los Auvernhats

Los Auvernhats an ben la barba fina

Los lemosins l'an pus fina que ilhs

 

4) Çai son venguts los garçons d'a Nòuviala

Çai l'an menat lo vaslet de Fauriá

Çai l'an menat aqueu tan gente masle

Çai l'an menat lo mielh coifat d'Orlhac

 

5) Los Chaumeilhos quò es de bons garçons

Los Chaumeilhos quò es de bons garçons

Quò es de bons garçons la degue òc-es paubras drollas

Quò es de bons garçons la degue los Chaumeilhos

 

6) Quau te mena bela quau te mena

Quau te mena bela quau te mena

Quò es los garçons que me menan me permenan

Quò los garçons que me menan pels boissons

 

7) Son davalats los garçons de la montanha

Son davalats quand avian tot achabat

Regretan ben lo pais mas pas lo mestre

Regretarian una amiá se l'avian

 

8) Quand passaretz pitiòtas venetz nos veire

Quand passaretz pitiòtas venetz nos veire

Vos donarem de la bona calhada

E daus pastissons a plen palhasson

 

9) Lo curat que la confessava s'appelava

Lo curat que la confessava s'appelava Janton

Ieu pipe ieu fume ieu sei bon garçon

Ieu fiche la filha darrier los boissons

 

10) Sus lo pont d'a Briva l'i a de gentias flors

Sus lo pont d'a Briva l'i a de gentias flors

Las blanchas las rojas de totas colors

Las blanchas las rojas de totas colors

 

 

11) Se sabiatz drolletas jamai vos maridariatz

Se sabiatz drolletas jamai vos maridariatz

Restariaz soleta gardariatz la libertat

Restariaz soleta gardariatz la libertat

 

12) Chas nos i a de las dròllas se volon maridar

Chas nos i a de las dròllas se volon maridar

Mas volon pas de vaslet volon mas daus ainats

Mas volon pas de vaslet volon mas daus ainats

 

 

13) E quand las peras son maduras

Tant pauc de vent las fai tombar

Aitau faran las jòunas dròllas

Quand voldran ben se maridar

 

14) La Marion plora  à plorarà ben mai

Son amant la quita ne'n tornarà jamai

D'aqui es partit en emportar la bela

E sus lo chamin a trobat una chançon

 

15) Ieu n'ai cinq sòus ma mia n'a mas quatre

Coma farem quand nos maridarem

Ne'n chaptarem un topin una escudela

Un culheron e minjarem tot dos

 

16) Garda ton bon temps bargieragarda ton bon temps quand l'as

Garda ton bon temps bargieragarda ton bon temps quand l'as

Quand seras maridadaquò te podriá passar

Quand seras maridadaquò te podria passar

 

 

17) Se la volia chausir la mia mia la mia mia

Se la volia chausir la prenguei de vers Chastreix

Pas de vers Chastreix la prengei de Picharanda

Per pas me trompar la prenguei de Sent Donat

 

18) Coifa-te bian Margarita ma mia

Coifa-ta bian que benlèu te maridariam

Mas i a ben del temps que ieu sei bian coifada

Quò n'empacha pas que ieu me maride pas

 

19) 'Na trist'annada passa per ieu

Maridan nòstr'ainada e me laissan ieu

Una autra annada quò sirà  per ieu

Violon e chabreta jugaran per ieu

 

018_001 copy20) Quand los cornards d'a Tula

S'eran tots assemblats

Prenian de la barriera

D'aicia lo Pais Bas

 

21) Ont menaretz diumenche pichona

Ont menaretz diumenche lo mandin

Gardarai pas farai la coisina

Venetz chas nos la farem tots dos

 

22) Al bòsc de la ribièra ma miona l'i es

Al bòsc de la ribièra ma miona l'i es

L'i es que li garda que l'i garda

L'i es que li garda los moltons

 

23) Ai vist lo lop la lebre

E lo rainard dançar

Fasian lo torn de l'aubre

E daus buissons folhats

 

24) Ma maire aviá mas 'na dentque damenava quand fasiá vent

Ma maire n'aviá mas 'na dentque damenava quand fasiá vent

Mon paire se'n aperceguetemb un 'talaire la li desraijet

Mon paire se'n aperceguetemb un 'talaire la li desraijet

 

25) Delai lo ribatel i a 'na lebre i a 'na lebre

Delai lo ribatel i a 'na lebre que li duerm

Anatz la revelhar que setz un bon chaçaire

Anatz la revelhar la mancariatz pas

 

26) Pel bòrd de l'aiga i a de canardons pichona

Pel bòrd de l'aiga i a de canardons 

I a de canardons de canardons de canardetas

I a de canardons de canardons son pas per vos

 

27) Ò calha gentia calha ont as ton niu

Ò calha gentia calha ont as ton niu

Aval dins la pradela lo long dau riu

Aval dins la pradela lo long dau riu

 

28) Lo merle a fach son niudins las raiç de l'aubre sus lo bòrd dau riu

Lo merle a fach son niudins las raiç de l'aubre sus lo bòrd dau riu

Las dròllas que lo levaranaquest'annada se maridaran

O dròllas 'natz lo levar que lo merle se'n vai mainar

 

29) Sus lo pont d'a Vimbela

L'i fai tan bon gardar

Las Navarelas  lai menan

Los d'en Bar lai son anats

 

30) Peira labora dins lo champ d'a Brach pitiòta

Peira labora dins lo champ d'a Brach

Tres domaiselas lo tenon pels braç pitiòta

Tres domaiselas lo tenon pels braç

 

31) Montave la marmita la podiá pas montar

Montave la marmita la podiá pas montar

La podia pas montar la marmita la marmita

La podia pas montar chauguet la laissar lai

 

32) La Glaudiá fai lo torn d'a Vic

Emb un pè d'aucha un pè de chabrit

La Glaudia  troba bon lo vin

La micha chauda e lo lach bulhit

 

 

 

3220010310549_600

33) M'an dich Martin qu'aimavas las dròllas

M'an dich Martin qu'aimavas lo vin

Ieu o aimi tot lo vin amai las dròllas

Ieu o aimi tot las dròllas amai lo vin

 

34) Crebe de sèt vòli pas d'aiga

Crebe de sèt vòli ben de vin

 

35) Janeton quand t'aimave quò era qu'avia begut

Janeton quand t'aimave quò era qu'avia begut

Aura que ne beve gaire Janeton t'aime gaire

Aura que ne beve plus Janeton t'aime plus

 

36) Diable sia l’ivern d’antan

 

Que n'a portat nostra civada

 

La civada e lo chanabau

 

Un pauc de vin qu’era tant bon

 

 

37) S'i a mas los faures qu'aman lo vin pitiota

S'i a mas los faures qu'aman lo vin 

Ieu sei pas faure ieu sei pas faure ieu sei pas faure mas l'ame bin

Tot lo monde es faure tot lo monde es faure tot lo monde es faure quauque bocin

 

38) Janeton veniá veniá veniá Piare veniá Piare

 Janeton veniá veniá veniá Piare veniá Piare per dançar

Ieu vendrai pas velhar la luna es pas levada

Ieu vendrai pas velhar la luna lai serà pas

Ieu lai vendrai deman la luna  sera levada

Ieu lai vendrai deman la luna  sera là

 

39) Quò es los garçons de vers Jornhac

Que son 'nats velhar venguts a Lairit

An passat per Paris per anar velhar a Lairit

An passat per Paris per anar velhar a Lairit

 

 

40) Amb'atí paubres garçons per las dròllas periretz tots

Amb'atí paubres garçons per las dròllas periretz tots

Per una per doas mai tres mas per totas perirem pas

Per una per doas mai tres mas per totas perirem pas

 

e41) Ma maire si sabiatz d'onte vene d'onte vene

Ma maire si sabiatz d'onte vene d'onte vene me batriatz

Ieu vene de ben lonh de jugar de ma musica

Ieu vene de ben lonh de jugar dau violon

 

42) Auvetz los Auvernhats paubra maire paubra maire

Auvetz los Auvernhats que davalan per dançar

Ne'n fan zin zon zon zin zon zon de lor chabreta

Ne'n fan zin zon zon zin zon zon de lor  violon

 PC060045

43) Perqué veniatz velhar los lordaus de la montanha

Perqué veniatz velhar quand ne'n voliatz pas dançar

Ne'n chauliá pas venir los lordaus de la montanha

Ne'n chauliá pas venir quand ne'n voliatz mas durmir

 

44) Quò es Magadon que lo diable es ta chabreta

Mai ton bordon ruinas tots los maçons

N'i aura mai d'un per minjar sa campanha

Per se'n tornar las rodas cairadas

 

45) Al pais d'a Seilhac se minjan las chastinhas

Lo jaquets los chauvetes e mai las borsadas

Al pais d'a Seilhac se minjan las chastinhas

Emb un còp de citre davala tot solet

 

46) Nos sem pintats del vin de la barrica

Nos sem pintats del vin de Marcilhac

Al vin de Marcilhac pichona pichonela

Al vin de Marcilhac totas nos sem bandats

 

 

47) N'as ben tant dançat n'as ben tant fach la fiera

N'as ben tant dançat lo cordon n'i a petat

Lo cordon n'i a petat la borsa s'es desliada

N'aviá mas dos sòus los a tombats al sòu

 

48) Piare a partit n'emportant la cabreta

De que farem sens lo paure Pieron

Tochava bian n'era tant bon menaire

Quand tornarà Peire cabretarà

 

49) Ma maire quand vos m'auretz perdut

Anetz pas me cerchar a las bargieras

Ieu serai a la balada bian lonh

Jugar un aer de mon violon

Viva aquilh que n'a plantat

L'aubre que n'a la chamba tòrta

Que sens aqueu ne'n siria mòrt

L'aiga m'auria purit lo còr

 

50) Totjorn lo torn la borréia vira filhetas

Totjorn lo torn la borréia vira totjorn

D'enquera n'es pas jorn e totjorn la luna que ralha

D'enquera n'es pas jorn quò es la luna d'amor

P4260016

Per ben la chantar viva las Lemosinas

Per  ben la dançar viva los Auvernhats

Hi fou fou !!!

Ivon

Posté par Lemivon à 09:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 janvier 2015

Fai petar la Borréia !

 

 

Screen shot 2015-01-21 at 20

 À retrouver avec d'autres Chants et Danses sur :

https://www.youtube.com/watch?v=JFaITSGhdl8

 

"Borréia" énergique à deux à Vic-sur-Cère (15)

 


Extrait d'un film réalisé par l'AMTA dans le cadre du projet interrégional Massif Central « Patrimoine Culturel et Identité Territoriale -- Musiques et Danses Traditionnelles en Massif Central » 

 

http://lafeuilleamta.fr/2014/03/10/danseursvicsurcere/

 

Screen shot 2015-01-21 at 19

"Merci, je joue du diato dans le film. J’ai à peu près le même avis sur la perte de l’Oc, et je partage votre inquiétude… mais à mon avis, ça passera d’abord par la musique, les fêtes et les chants, pour que les gens se rendent compte de la valeur de ce patrimoine…" Florence Poret

Screen shot 2015-01-21 at 19Screen shot 2015-01-21 at 19

Sei de consent coma la Florença dau diatonic , la lenga passarà per la nòstra Cultura occitana festiva (las borréias d'aquí son nonmas en occitan :)

Ivon 

 

Posté par Lemivon à 13:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2015

Las nòstras Borréias son en occitan… òc plan !

015mv

Dictada occitana 2015 : 12 ans déjà !

> Samedi 31 janvier 2015 à 10h au collège de Seilhac (19)

Dictada Occitana : elle va se dérouler au collège de Seilhac le samedi 31 janvier 2015, à partir de 10h, le même jour que dans une quarantaine d’endroits en France, en Espagne à Barcelone, et au Val d’Aran, ainsi qu’en plusieurs endroits des vallées occitanes d’Italie : il s’agit de célébrer la langue et son écriture. En Corrèze, cette manifestation sera l’occasion de marquer l’attachement et l’intérêt que portent les gens d’ici à la langue et à la culture occitanes. 

P1250025_713px


Pour s’inscrire (gratuitement), contacter le secrétariat du collège de Seilhac au : 
05 55 27 01 60 en donnant vos noms afin qu’un diplôme de participation vous soit réservé. Il n’y a rien à gagner, juste le plaisir de se retrouver, de vivre ensemble cette manifestation culturelle internationale. 
Le papier est fourni, apportez vos plumes !

 

(los escolans dau Collegi d'a Seilhac chantan de las chançons lemosinas coma la Eva)

e tanben (quò es possible d'anar a totas las Dictadas :) :

 

Dictada occitana a Limòtges/Limoges (87)

 

31 Genier a 14 h 00 min - 18 h 00 min

Pausa en musica coma La Fille du Fermier  (a tornar trobar los ser a la "Nuech de las Borréias" :). Remesa de diplòmas e un grelon per achabar.

Sala de conferéncias - Salle de conférences, Biblioteca Francofòna Multimedia - Bfm, Limòtges - Limoges (87)

Ujan, qu’es lo Joan-Peire Lacomba que sirá a l’onor. Autor-fotografa autodidacta, Joan-Peire es un tipe “dau país” : s’elevet dins los ranvers de Briva, puei faguet elevaire de vachas lemosinas en Nauta-Corresa pendent 25 ans. En 2007, plantet tot per se botar vertadierament a escriure e far de la fotò. Sos prumiers libres porten tesmonhatge d’una ruralitat viscuda, ne’n faguet mai d’uns sus lo patrimòni bastit en Lemosin, e un recuelh de poemas en occitan qu’aguet lo prèmi Jaufre Rudel en 2011. 

015s4

Per ne’n saubre mai e se marcar


Libraria occitana (26, rua Viena-Nauta) – 05 55 32 06 44 o passar a la botica

 

 

 

 

 

 

 

 

http://ieo-lemosin.org/evenement/dictada-occitana

 

Sens oblidar l'Auvernha :

 à Lempdes (63) samedi 31 janvier 2015

14H30 

Inscriptions :

Lende-Clarmont (63)  : IEO 63 (IEO)  

 paisdomes.ieo@wanadoo.fr

 

acompanhada per lo "Duo Rieu" 

Screen shot 2015-01-19 at 20

 

 

Duo Rieu (aquí coma lo cabretaire)

https://www.youtube.com/watch?v=acsOCN7dc9I

 per jogar mai chantar : "N'ai un chapel de palha" (au violon e chant : Francine Rieu :)

Le même jour dans une quarantaine de villes occitanes et catalanes

et à  14 heures à Charras (16) :

renseignements et inscriptions : 05 45 23 01 12


Au plaser de vos veire a totas las dictadas lemosinas mai auvernhatas :)

 

Ivon

Posté par Lemivon à 15:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2015

La Nuech de la Borréia en Lemosin

 

Comme le dit la "karova" limousine de Ste Féréole

en Corrèze "segur" "La-bourer ne nuit pas à la santé" 

écoutez le fameux proverbe limousin :

"Dictada occitana dau mandin (à Seilhac)

entròpa pas lo pelegrin d'anar (à Ste Féréole) lo ser borréiar"

La Nuit de la Bourrée en Limousin 31/01/15

 musique : Durif-Champeval

Una borréia per començar coma las Joventas (à St Chartier), i a un pauc de temps ;)  

Les Poufs à Cordes

 

"Mai dins lo Pais de la Sautiera, quo lamba…

emb:" 

La Poule noire

 

"Era polida la Filha dau Bordier en

dançar l'escoticha dau Vicari"

  La Fille du Fermier

 

Et Plein de Groupes…

"E per achabar, los organizaires valhents mai los benevòles determinats, en seguda d'una bona minjalha,

fan un buòu (voir plus haut) famos"

 

P1100306

 

"Sens oblidar lo quartet de violons"

 

P1100307

Venez tous à Ste Féréole le samedi 31 janvier

pour la nuit de la Bourrée !    

(miladiu !:)

Rens :

CRMTL

http://www.crmtl.fr/

 

Ivon

 

 

Posté par Lemivon à 19:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2015

Du CRMT :

http://www.crmtl.fr/spip.php?article352

 

 

Rencontres musicales de préparation :

La Nuit de la Bourrée (31/01:15)

PA110278

Samedi 10 janvier 2015 Seilhac (19)

le samedi 10 janvier à 18 H à la mairie de Seilhac (19) (salle du 1er étage - passer par la médiathèque) 
- Deuxième rencontre musicale de préparation de La nuit de la bourrée en Limousin

Avis à tous les musiciens, danseurs, bénévoles du coin !!!!

- Au programme :

- préparation de l’évènement de "La nuit de la bourrée en Limousin"

- repas sorti du panier > chacun apporte quelque chose à partager (à boire ou à manger)

- 

PA110268

bœuf dansant - (pensez à amener vos instruments !)

N’hésitez pas à inviter vos amis et faites passer l’info !

L’association Délires et des notes - contact : deliresetdesnotes@gmail.com / 06 21 89 47 18

 
Ivon

 

Posté par Lemivon à 19:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]



06 janvier 2015

Vias/Violonaires 4 (a) : Léon Peyrat d'a Sent Salvador (19)

 

"Sei nascut dins lo Lemosin pas bian lonh de nòstra Monediera

Quò es atí qu'ai amat qu'ai sufert e qu'ai passat mon temps lo pus bel

Se voletz lai venir un jorn un grand plaser nos faretz podetz creire

Lai siretz totjorn bian reçauguts a Sent Salvador siajatz los bian venguts…"

 

Valsa d'a Sent Salvador de Léon Peyrat (1904-1988)

P1300076

 

 

La Nini e son violonaire de mari,

"dins lo canton" de Roux,

pour les veillées qui réunissaient les voisins et les amis collecteurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PB110010

 

 

PB110018Roux la dernière maison du voyage…

 

 

 

Et "aura", en route vers Cazillac

 

 

 

 

 

 

 

Le château de Cazillac où ses parents étaient métayer 

PB110015

 

 

Son village natal :

"Casilhac"

(1904-1930)

Pcazilhac-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Léon devant la voiture.

(en haut, des ouvriers démolissent-ils, la partie écroulée du chateau ?)

P2010096
 
PB110019
 
Je prends la "via prionda" qui va vers le village de  Lidove
Una randonada de 4 H pour une boucle de vie…
PB110020
avec le départ à la "caforcha" de la route de Noalhac
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je découvre  à Lidove des charpentes que l'on ne trouve qu'en Limousin et en Angleterre ;

les charpentes a "corba" ou à "Cruck",

calées sur des dés de pierres à 50 cm du sol (à l'abri de l'eau) ;

le toit était d'abord fait puis ensuite les murs.

Elles sont utilisées dans la "jassa" ovalaire limousine (on pense alors à une origine gauloise)

 

 

 

PB110030

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Direction le bourg de Saint Salvadour avec

l'amorce Nord de la Monedière au loin 

 

 

PB110033

 
Plusieurs paires de boeufs n'ont pu monter sur la place du bourg, cette sculpture en pierre d'Antoine Paucard  en hommage à Sédulix le chef des Lémovices (l'olme, l'orme - leur arbre totem celte)

 

 

PB110039

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Antoine Paucard a sculpté sa propre famille que l'on peut voir  dans l'ancienne cour d'école.

(Mon père, sévère, juste et fort :)

 

 

"Lo pelegrin violonaire sus la Via" se mire dans une sculpture du temps passé ;)

PB110034

  

 

 

 

 

P1080008
et le bricoleur annonce la couleur sur le  "cledon"
cazilhac
Puis j'arrive a la Borie où m'attend (!) le violonaire en 1923 assis sur la "clida" (et avant de partir au régiment).
 
 

P1300082

Il restera à la "Bòria"

 

jusqu'en 1950
Le "Cledier" pour faire 
 
sécher les chataignes sert aussi ici de four à pain

 

 

Ces deux magnifiques dessins sont de Guy Dufour, gendre de Léon et mari de Ginette 

 

 

P1300079

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur la place, trône l'église romane de Saint Salvadour 

 

P1080009

 

PB110040

 

 

 

 

 

 

 

 

 avec les modillons qui en ont bien vu et bien entendu 

 

  

 

 

P1080003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur la route de Roux, une pause de recueillement

sur la tombe de Léon et Marie-louise unis pour l'éternité.

 

Par une petite route et un brave sendarel, on arrive à la maison en haut du village où le voisin me parle des fameuses veillées qui s'y déroulaient.

 

Ils se sont mariés à Roux en 1944

 

"Adiu Léon, plan mercès per la toa musica (chançons mai violon)

e per nos aver laissat en eiretatge, tot ton Saber-far"

l Peyrat

 

 

"Mon violon e ieu sem mas los dos mesmas

Quand ieu sabe una chançon ilh la ditz

Penas plasers que la vita nos mena

Partatjam tot coma de bons amics…"

Valsa d'a Sent Salvador

Je remercie Geneviève, Marie Thérèse et Guy pour leurs témoignages ainsi que pour les photos et dessins.
(de segre…)
Ivon
 

Posté par Lemivon à 21:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2015

Bona annada Bona Santat 2015 en Borréiatuda

 

"La bourrée se danse à deux temps, au son de la chabrette, de la vielle et du violon,

voire à la cadence d'un bâton que le chant accompagne :

mais son rythme est à trois temps, comme dans la valse."

 Johannès Plantadis

 

 

1517574_929703517058734_7470559053403980947_n

La Nuit de la Bourrée en Limousin

Samedi 31 janvier 2015

Sainte-Féréole (19)

 

 

L’association "Délires et des Notes" présente en partenariat avec le CRMTL :

La Nuit de la Bourrée  

*Stages : 


-Violon avec Jean-Pierre Champeval 

-Bourrées avec Patrick Graval 

-Danses du Limousin avec Patrick Graval

 

60581836_p copy*19h : Trad’Apéro

*20h : Bal avec :

 

 

 

 

 

 

Les Poufs à cordes 

3207010477_2_2_FvgbnZWh


La poule noire 

 

10448733_694958017208861_3167984547416060359_n

DC-198 copy

 

 

 

Le duo Durif-Champeval 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

et autres invités surprises...

65439069_p copy

 

 

 

 

Les Violons de Seilhac" (par exemple :)

 

 

 

*PAF : 12 euros - 10 euros

*Buvette / Restauration.

 

 Stages du 31 Janvier 2015 - Grande salle des fêtes de Sainte-Féréole (19270)

- 14h à 18h : Stage de violon du Limousin avec Jean-Pierre Champeval / Pré-inscription requise / Niveau intermédiaire - avancé / 12 participants maximum790630 copy

"Cet atelier s’adresse aux non débutants possédés par le tempo du « beat » de la bourrée ! Au cours de cette brève escapade musicale limitée dans le temps, en appui sur des morceaux choisis du répertoire des violoneux corrèziens, nous passerons en revue les éléments qui caractérisent le son des Monédières. Parmi les ingrédients de ce « tricotage sonore, » s’il en est un dont l’assimilation est prioritaire et fondamentale, c’est bien le sens du rythme . Dans le vocabulaire des violoneux, le maître mot c’était : "la cadence" : Véritable colonne vertébrale du langage musical, autour de laquelle la mélodie s’articule. Tout le corps participe à création du son dans la mise en forme de cette mécanique humaine, propre au jeu de violon observé chez nos anciens. Avec une cadence bien en place, (battements des pieds) et la mise en valeur du phrasé par les ornements, le jeu d’archet se cale naturellement dans le tempo. Avec une pratique régulière, un monde de tous les "possibles" s’ouvre à l’imaginaire créatif de chacun. Voilà le but à atteindre ; Patience et longueur de temps..."

- 14h à 17h : Stage de Bourrées avec Patrick Graval / Pré-inscription recommandée / Niveau avancé / 30 participants maximum

"Bourrées d’ici et d’ailleurs : Monédières bien sûr, mais aussi bourrées à 2, à 4, à 3, à 6, aussi berrichonnes (à 2 temps) et marchoises. Objectif : aborder la bourrée à travers divers répertoires, afin d’élargir l’aire culturelle de cette danse et la rendre moins "exotique" dans les pratiques de bal. Il s’agira non seulement de figures, mais surtout d’écoute, de posture, et de style. Les danseurs seront amenés à s’interroger sur ce qu’ils entendent avant de se lancer dans la danse, pour être en mesure d’identifier et de proposer une bourrée qui a de l’allure."

- 17h30 à 19h : Danses de bal en Limousin avec Patrick Graval / Accès libre, tous niveaux / 40 participants maximumatelier_danse_copie-45c6e copy

Initiation aux danses de bal ou le kit du petit danseur de Bal en Limousin ! Nous aborderons les danses suivantes : > valse, polka, scottich, mazurka, bourrées et sautières.

*Tarifs des stages :

- Entrée Bal : 12 euros / 10 euros (Tarif réduit : Etudiants, chômeurs, Adhérents Délires et des notes, adhérents CRMTL)

- Violon : 20 euros + tarif réduit au bal soit forfait stage + bal = 30 euros 
- Bourrées : 15 euros + tarif réduit au bal soit forfait stage + bal = 25 euros. 
- Danses du Limousin : Entrée du bal (sans supplément). Se présenter directement à la grande Salle des Fêtes, le jour même.

Pré-inscriptions au CRMTL : 05 55 27 93 48.

Pour tous les stages : Se présenter 1/2 heure avant, à l’accueil de la grande Salle des Fêtes. Paiement sur place.

Ivon

Posté par Lemivon à 21:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 décembre 2014

Cinc annadas de Blòc

 

"Laidonc"  après cinq années de Blog sur le Violon populaire traditionnel

597_001"Lemovernha"

Blason-Auvergne(une nouvelle région ;), je vais un peu parler de mes motivations pour m'atteler à ce dur labeur pour éclairer le monde (qui s'en fout) sur notre si belle musique (d'ailleurs d'après la recherche sur le net, il semblerait que ce soit le seul Blog ou Site au monde dédié à cette musique "quala responsabilitat miladius").

D'abord une petite Bio pour présenter mon parcours musical dans son environnement.

Enfance en Provence et  chaque été dans la maison du grand-père en Lozère.

Raisner-Albert-Methode-Generale-Pour-L-harmonica-Diatonique-Et-Chromatique-Livre-833242741_MLPremier instrument vers 15 ans : l'harmonica avec la célèbre méthode d'Albert Raisner. Pour mon Bac je reçois une guitare avec à faire l'inévitable "jeux interdits" ; j'utilise surtout les accords en première position. Étudiant en Rhône-Alpes, je découvre le folk naissant. Avec deux copains pions de Savoie on fait un groupe (violon rapidement appris par le pianiste du groupe, diato, et mandole pour moi surtout pour la rythmique et chant). On se délocalise ensuite en Provence où on vivote en faisant la manche dans le sud avec notre 2CV fourgonnette. Quand je chante deux ou trois chansons en occitan les badauds donnent plus de pièces et je découvre l'intérêt financier de cette culture ;). Arrivé pour un stage en Limousin je reste dans le registre Folk et regarde les collectages de loin (avec de rares périodes personnelles d'activités musicales) mais heureusement il y a 10 ans, je commence à faire du violon avec Jean-Marc Delaunay ( et finis par rentrer dans cette musique qui avant m'était très ésotérique à l'écoute).

Voilà en  "lèu-lèu" quelques années qui ont filé trop vite…

Le fait de découvrir cette musique en profondeur par ces enregistrements (merci aux collecteurs et associations de les avoir rendu accessible sur internet) me fait prendre conscience qu'il n'y avait aucune raison que cette musique ne soit plus pratiquée alors qu'elle était apparue magique et hors normes aux premiers collecteurs. Le fait qu'un violoniste qui veut se changer les idées musicales se dirige obligatoirement vers le violon irlandais et que les jeunes folkeux corréziens fassent du celtolimousin pose un peu question.

47387972 copy

On a la "chance paradoxale" ici en Auvergne Limousin d'avoir eu l'accordéon qui mit au rencart du (des) plancher (s) la pratique violonaire. Les morceaux enregistrés dans les années 70/80 n'ont pas subit une évolution moderniste et peuvent être rejoués comme ils existaient à la fin du XIX° siècle. Bizarrement le violon semble être l'instrument le plus folklorique (il a moins tendance à faire une musique déjantée comme les cornemuses et surtout la vielle)

violon rencontra

"Oc-plan !" Pourquoi ne pas la jouer (presque) exactement comme on l'a reçue par les collectages *. Cela n'empêche pas un apport personnel (ornementations ou autres) ; quand je joue un des 140 airs de mon répertoire de violon je m'imagine accompagner le Violonaire sans le perturber (évidemment dans un jeu réel on se synchroniserait tous les deux :).

P9050131 copy 2

On me dira que le but de la démarche artistique est toujours apporter quelque chose de nouveau. Cela me semble logique pour les professionnels qui doivent suivre leur public, et donc "dépoussièrer" et "sortir des sentiers battus" (quoique je me sens bien seul sur mon sentier battu)P3290009 copy

mais pour un "Amador" (amateur et amoureux) de cette musique de violon, cette démarche est logique surtout si on pense comme moi qu'un Violonaire traditionnel à l'ancienne est l'égal d'un violoniste ou compositeur classique (la musique classique étant la plus traditionnelle qui soit car on ne change pas les notes ; on joue sur l'interprétation  et les violonistes y prennent plaisir "tot parier").

 

 

Nume-riser 11

 

 

 

 

"Ben segur !" chacun fait bien ce qu'il veut mais j'aimerais que tout "has been" que je suis, je puisse donner par ce Blog un petit (grand :) coup de pouce à cette si belle et agréable-à-jouer musique des Violonaires.

* je triche un peu par rapport à ça quand je joue du diato où je me laisse plus aller vers une avant-garde plus personnelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ivon

 

Posté par Lemivon à 14:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2014

Via/Volonaires 6 (a) : Jean Chastagnol (Janton lo Sochier)

 

Jean Chastagnol "Violonaire d'a Chaumelh (19)"

 "Un pauc de musica pour una brava randonada" de 4 h qui passe par Freysselines et le Suc au May (le Mont Majeur-mayor ;)

P8280112

Départ de l'Église "rasis la Mairariá" de Chaumeil

P6250005

 

"Pelegrin violonairedependent" en partance vers Malfont (eau non potable), je suis appuyé sur mon bâton qui a traversé l'Occitanie de Boussac (23) au Val d'Aran et remonté la Dordogne mais qui va se briser en coupant les fougères qui bouchent le "Chamin de las Volhas"(des brebis)

P6250012

 

Après Malfont, en direction de Freysselines par le Puy Baladour (où l'on danse :) avec une belle vue sur Chaumeil et le Puy Blanc

P6250014

 

 "Aiga mai dedaus" (toxiques mais utile pour les médicaments du coeur)

P6250017P6250019

 Et le fameux Cirque où les parapentes venant du Suc se posent dans le pré

P6250026

 Le Cirque de Freysselines du temps violonairistique du "Sochier" et de Ségurel (on distingue qui monte, "Lo chamin de las volhas" qui rejoint le GR actuel)

Ce chemin est maintenant impraticable ; il faut continuer un peu sur la route après Freysselines pour rejoindre le GR 440 (et se mettre au diapason ;) qui monte au Suc.

665_001

 

Les sapins ont poussé ainsi que les fougères aigles et "las volhas" sont partis  

P6250028

 

 

La très ancienne maison d'enfance du Violonaire  (la famille vivait au premier étage)

P6250033

 

je prend le chemin dégagé pour le moment avec des moutons fantômes !

P6250053

 

la jungle des fougères aigles m'a "esbolhat" mon bâton (snif…)

et j'arrive sur le Suc au May

P6250075

 "Quò es pas brave aqueu país miladiu !"

P6250083

 

À l'entrée du Lac de Jean Ségurel (qui est passé du violon à l'accordéon avec succés)

PIC00259P6250092

après Maurianges (et son Violonaire Étienne Malagnoux) je remonte par un beau vieux chemin vers le bourg de Chaumeil

 Heureusement le Drac protège l'Église 

 

P6250095

Je passe à côté de l'atelier du sabotier violonaire "lo Sochier"  qui joue ici pour le film "Des Violons en Sabots" dans son atelier de Chaumeil et les mains se boulèguent sur "l'esclòp mai lo violon".

Esp-sabotier198Screen shot 2014-08-28 at 19
Ivon

Posté par Lemivon à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2014

Los Cabretaires "Pierre Ladonne" : "Del Cap de la Ròca Negra"

 

Et sur notre musique bien-aimée, voici un livre très intéressant sur une lignée de cabrettaires de la région de Pierrefort dans le Cantal (15).

De legir en Escotar daus bocins dau CD apondut au libre :

"Pierre Ladonne 2, Pierre Ladonne 3, Antonin Bouscatel, François Vidalenc au diato, Marcel Bernard et leur accompagnateurs" 

https://dl.dropboxusercontent.com/u/91340114/CD%20cabreta%20Ladonne.MP3

 Entre Paris et l'Auvergne, dans un aller-retour passionnant sur trois générations de cabrettaires, Pierre Ladonne le troisième, nous fait revivre l'épopée de la cabrette.

(bravo pour les dialogues en occitan avec la version en français :)

 

 Après la Vie d'Antonin Bouscatel par André Ricros, les Mémoires de Martin Cayla… 

 

 ladonnedelcap

 

 

Pierre Ladonne 3 (ici à la cabrette) décrit l'histoire de sa famille (de son père et de son grand-père)

66020828_pierre-ladonne

 

 

 Dançavan pas la Borréia nonmas au violon tot parier !…

 

1321169744-scene-villageoises-auberge-1

 

Le roman du Roi des cabrettaires : Antoine Bouscatel 

 

 img-2-small480

 

121_001IMG_1745-1

 Sur la table avec le "pinton" et même un Corrézien de Beaulieu sur Dordogne

1321169530-scenes-villageoises-fete copy

Les premier pas du diatonique en accompagnement de la cabrette (à l'époque le rouge était à 

8 degrés max ;)

 

Sans oublier la pêche des  parisiens de "Carré d'Auvergne" 

Segur, pendant l'âge d'or, les violonaires participaient dans les orchestres( Antonin Pécoil par exemple)

 

 

140219050158965331 

 

Le violonaire corrézien "virtuose" Michel Meilhac joue lui aussi en ensemble, avec son fils Bernard au violon, Gaston Rivière à la Vielle et Jean-Louis Fournier à la cabrette.

Screen shot 2014-11-18 at 14

 N'i a d'esperar las Vidas daus Violonaires de Lemosin-Auvernha mas… 

 

Ivon

Posté par Lemivon à 16:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »