Musique de violon populaire (Accueil du Blog : cliquer sur l'image)

12 novembre 2016

Lo Blaimard (48) : lo Pais de mon paire

 

      

  ladonnedelcap   Je viens de relire le livre passionnant de Pierre Ladonne III, d'une famille de quatre générations de cabretaires où le petit parisien Pierre de la colonie auvergnate retourne chaque été au pays chez les Grands-parents s'immerger "dins la lenga mai la Musica dau pais";

Chaque été j'allais au Bleymard en Lozère dans l'ancienne maison du Grand-père ; le Grand-père n'était plus là mais moi aussi le petit Provençal, je baignais dans cette culture du Gévaudan pour la langue (lo patès occitan de segur ;) et la musique.

Dès le début du Folk, j'ai commençais par le cajun et l'irlandais mais je me suis rapidement

"afogat" de la musique et de la langue du Massif Cental occitan. Et je crois que mes séjours réguliers au Bleymard ont étaient décisifs pour mes passions.

J'ai tiré ces textes du site très complet sur le Bleymard :

loubluma

https://sites.google.com/site/loubluma/repapiades

 (Avec des commentaires personnels)…

 

Kermesse 1951 (1)

(J'ai presque 2 ans au bras de ma mère, et regarde inquiet le monsieur qui veut donner un coup de bâton à mon papa ;) 

Une vidéo sur "Los Fierejaires" du Bleymard avec cabrette et accordéon pour une "Crosada" d'ici :

  https://drive.google.com/file/d/0B-MdxaVZEzJYSjZCbFdzV0JDZ1U/edit?usp=sharing     

La BLEYMARDOISE " par N. Amouroux

 "Tot en legir, escotatz la Borréia "La Bleymardoise" :

https://drive.google.com/file/d/0B-MdxaVZEzJYSXBISGd3T1c5NTQ/edit?usp=sharing                                         

 Et c'est parti :

 "10 - La maison BALEZ

 

             Lorsque , il y a quelques années' je sillonnais les rues du village pour photographier les linteaux et vieilles pierres, mon attention a été attirée par une série de documents et photos affichés en façade de la maison Balez de la " Campanade ". ("sonnerie des cloches" mon père avait demander au curé de baisser le son des cloches pour ne pas réveiller les enfants)

              Le dessus de porte de cette maison  étant assez original , je l'ai inclus , avec les photos , dans mon site  "Linteaux et vieilles pierres "Copie de 003 Balez

          Par M. Yonnel Balez (mon frère avec le bâton, je suis à doite), j'ai appris, depuis, que cette maison abrita l'école communale jusqu'en 1850, date à laquelle l'habitation fut acquise par son aïeul Pierre Balez arrivant d'Arzenc de Randon pour s'installer au Bleymard en qualité de garde - champêtre.  

           Parmi les documents exposés figurait un texte de Charles Balez, instituteur, (1916- 1984) qui raconte avec beaucoup d'émotion et d'authenticité ses vacances au Bleymard chez ses grands- parents,   Eugène et Marie -Louise née Ferrier (photo en annexe) 

 

        Avec l'autorisation de son fils Yonnel, le récit de Charles Balez est retranscrit ci dessous :

                            

                           SOUVENIRS D'ENFANCE

                                   Charles Balez  1916-1984IMG_0001 

              Chez mon grand-père au Bleymard

 

            Quand j'étais petit, vers 1923-1924, que j'avais de 7 à 8 ans, je restais à Marseille où mon père était venu travailler. Mais chaque année, dés le 1er août, en ce temps là nous n'étions en vacances que le 31 juillet , je montais en Lozère pour garder les vaches de mon grand-père. Je ne redescendais à Marseille que le 30 septembre pour la rentrée à l'école le 1er octobre .

            Le voyage était merveilleux pour moi malgré que je sois seul et que je m'ennuyais parfois. Le train partait de la gare de Marseille vers 10 heures du soir, mon père m'accompagnait et cherchait un voyageur qui allait plus loin que Villefort car c'était là que je devais descendre du train.

            En descendant du train, je me retrouvais seul dans une gare obscure vers 3 heures du matin. Je devais attendre pendant sept heures d'horloge que l'autocar, que l'on appelait à ce moment là,  la voiture, vienne charger les voyageurs qui se rendaient au Bleymard, à Bagnols et à Mende . Car berliet et JulesCet autocar puait l'essence et il était rempli de voyageurs. Il y en avait même parfois sur l'impériale avec les bagages, les caisses et les bicyclettes. Aujourd'hui, ce car fait toujours le même service de Villefort à Mende, mais sa mécanique et sa carrosserie sont modernes, et il n'y a pas tant de voyageurs. Ils ne sont que un ou deux et même parfois le chauffeur se trouve seul. Le long de la route l'autocar s'arrêtait dans tous les villages. Le chauffeur allait boire un coup ou porter un petit paquet et il en profitait pour discuter avec l'hôtelière ou les clients du cabaret. Nous autres, les voyageurs, nous attendions dans la voiture .Tout cela allongeait le chemin et, pour parcourir trente kilomètres,  il fallait une grosse heure.

(Au Bleimard, moun grand m'esperavo a l'arrest que ié dison encaro, la Remiso, en remembranço dóu tèms di diligènci. Ere countènt d'embrassa moun grand. Avié sourti sa grosso mostro, sa ' cebo' e disié 'des ouros ! Es à l'ouro'. Li proumié còp acò m'estounavo d'arriba à la memo ouro qu'ère parti mai saupère lèu que moun grand avié l'ouro dóu soulèu e la gardè touto sa vido. Avian cinq cènt mètre à faire pèr rejougne l'oustau. Après un gros poutoun à ma grand, anave lèu à l'estable vèire li vaco ; à l'abitudo, n'i avié dos, mai, ço que m'interessavo èro de saupre se i'avié un o dous vedèu, pèr ço que se n'i avié dous i'aurié ges de la pèr béure lou matin, pèr dejuna, faudrié m'acountenta d'aigo boulido, trempado emé de pan brun. Li vaco, en aquelo epoco, travaiavon dóu matin au sèr. Se i avié qu'un vedèu, ère de segur d'avé moun la tout lou tèms di vacanço. L'enfant de la vilo qu'ère se coungoustavo de la e de pan blanc e m'agradavo gaire la soupo e lou pan nègre. Écrit en provençal par mon père)

            Au Bleymard, mon grand-père se trouvait à l'arrêt que l'on appelle encore la Remise, pour rappeler le temps des diligences. J'étais heureux d'embrasser mon " papet ". Il avait sorti sa grosse montre " la cébo "et il disait "10 heures, il est à l'heure" ou plutôt il disait " dech ouros es a l'ouro " car mon grand père ne parlait jamais le français. Et c'était aussi l'heure du soleil qu'il garda toute sa vie . Nous avions 500 mètres à faire pour arriver à la maison .Eugène Cyprien BALEZ et Marie Louise FERRIER

             J'embrassais ma grand-mère et j'allais vite à l'étable voir les vaches . D'habitude il y en avait deux mais ce qui m'intéressait le plus c'était de savoir s'il y avait un ou deux veaux. S'il y avait deux veaux , il n'y aurait pas de lait pour mettre dans mon petit déjeuner le matin et il me faudrait me contenter de l'eau bouillie, avec une gousse d'ail et trempée de pain bis .

            Les vaches, en ce temps là, travaillaient du soir au matin, pour la fenaison, pour rentrer les gerbes, pour labourer, pour aller au bois et elles ne donnaient guère de lait (1) quand on les trayait le matin et le soir. S'il n'y avait qu'un veau j'étais sur d'avoir du lait. L'enfant de la ville que j'étais se régalait avec du lait et du pain blanc et je n'aimais guère l'eau bouillie avec du pain bis .

            Le même jour, mon grand -père me conduisait chez le tailleur (le Fèlix Farges N.D.R), il y en avait un en ce moment là, et il m'achetait une blouse noire ou bleue et des culottes courtes. Puis nous allions chez  "l'escloupié " (le Buisson qui habitait au bas de la Campanade  NDR) et il m'achetait une paire de sabots. Le soir, il les ferrait avec des fers de vaches usés( 2 ). Les vaches, en ce temps là, étaient toutes ferrées des 4 pieds pour travailler. Ma grand-mère, elle, plaçait mes vêtements de la ville dans la grande armoire et je ne les revêtais que le Dimanche pour aller à la messe et à la fin des vacances pour retourner à Marseille.

            Combien de fois, ainsi, je suis revenu chez moi, les 30 septembre avec des souliers qui me faisaient souffrir le martyre, parce que mes pieds avaient grandi en 2 mois, et pendant ce temps mes souliers de ville étaient restés tels quels .

  Charles Balez

(1 )   mais quel lait !

(2)    comme c'est vrai ! Il y avait toute une hiérarchie dans les sabots selon l'usage ou les moyens du "saboté "  : avec ou sans bride, vernis ou non, ferrés ou non ferrés

             Aux périodes citées par Charles Balez, ses grands- parents avaient entre 74 et 76 ans  et je suppose qu'avec eux cohabitait leur fils Jérome ( 34 ..36 ans  ) dont Charles ne parle pas .

            Le Jérome  ( de mon temps les noms, prénoms et surnoms étaient toujours précédés de l'article , "communisés" en quelque sorte ) ( M. Jérome Balez  ) figure en bonne place parmi les gens pittoresques que j'ai eu la chance de connaître, au Bleymard.Jérome Balez

            Célibataire, il habitait cette ancienne mais belle maison que l'on trouve en montant "la  Campanade", à gauche.

            Il possédait, comme son père des dons de guérisseur et il va de soi que les habitants du village étaient partagés entre ceux qui y croyaient et ceux qui n'y croyaient pas . (mon grand-oncle a guéri un cousin germain de Nîmes par téléphone :)

            Ma famille faisait plutôt partie des sceptiques. Cependant je me souviens très clairement d'une guérison. Ce devait être dans les années 40, un tout jeune garçon qui jouait dans la cuisine de mon oncle (l'Albert , ami et classard du Jérome) se renversa une casserole de lait bouillant sur sa jambe nue. Mon oncle et le père enveloppèrent le gamin hurlant de douleur dans une couverture et se précipitèrent vers la "Campanade" chez le Jérome. Ce dernier, racontèrent-ils après leur retour, en quelques secondes,  "coupa le feu " qui se propageait en vilaines cloques sur la cuisse du malheureux dont les cris et pleurs ne tardèrent pas à cesser. Quelques jours après, il ne subsistait aucune trace de brûlure et notre scepticisme fut quelque peu ébranlé .

              Dans les années 40, mon cousin, Joseph, et moi même, assistés d'une brouette, livrions périodiquement une bonbonne de vin au Jérome. Nous étions délicieusement effrayés compte tenu des légendes qui courraient sur lui, de son aspect et de la quasi obscurité qui, me semble t'il, régnait dans la maison .. Mais il se montrait très gentil, très souriant, et il nous impressionnait par sa culture, qu'il faut peut être, jauger à l'aune de notre  inculture, mais le texte de la carte jointe  en annexe témoigne à la fois d'une élévation d'esprit certaine et des problèmes causés par la déformation de ses mains

19480000 LE BLEYMARD

             Il nous faisait asseoir à la table placée devant la fenêtre et demandait à sa bonne, ou gouvernante, dont j'ai oublié le nom, de nous servir une tasse de café ou un verre de grenadine. Il discutait volontiers avec nous, surtout avec mon cousin plus âgé, et nous montrait des lettres et cartes postales de remerciement qu'il recevait de partout en France  .

            Lorsque nous le quittions, il nous glissait un pièce de monnaie, aussi à l'issue de la première livraison nous étions toujours volontaires .

            Des détails avaient frappé l'enfant que j'étais, d'abord ses mains déformées et recroquevillées , je suppose par l'arthrose, et surtout un système de cordes, poulies et contrepoids qu'il avait installé de manière à ce que la porte d'entrée se ferme automatiquement !

            Il est décédé en 1953 et son petit-neveu Yonnel a bien voulu me confier les photos de la famille Balez que l'on peut consulter dans le site annexe            

Copie (2) de Sans titre-True Color-02

 

"Oc plan ! quo es una brava Musica Populari d'aiçi monsur lo Torista…"

Ivon

 

Posté par Lemivon à 23:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 octobre 2016

Un Grand Mercès per los "12 Violoneux"

 

Les VdA 2016, une édition de fort bon (Fal)goût !

http://12violoneux.blogspot.fr/2016/10/les-vda-2016-une-edition-de-fort-bon.html

avec un montage Vidéo de Mathieu :

https://www.youtube.com/watch?v=DX3QiPLnG2M&feature=youtu.be

et de superbes photos de Francine :

https://www.dropbox.com/sh/tybtk2xgr4u5zhc/AACrKCutAU-70u6nObkAZb2Va?dl=0

 Programme complet VdA13 A4unspecified

 - C'est mieux que de voir passer les trains… Tous ces bipèdes avec leur cloche à cordes

unspecified-9

5404a6f924649

 unspecified-8

Un hommage aux Faures-Violonaires (Poleca picada, borréia Foucaud-Ythier ;)

unspecified-1

"Chez Louis"

unspecified-12

Un coup de pompe ? une rasade de Gazoil et ça repart

unspecified-2

 Fai petar las Borréias…!!!

unspecified-4

 

L'Ermite du "Pas de Peyrol" nous joue la "Borréia del Puech Mary" au ViolonJambon local

(Las Banas, quo es per far paur a la Toristalha, los sers de luna redonda ;)

unspecified-6

"plan mercès per la foto dau violon" 

unspecified-11

Pierrot quitte la cabrette et le Chromatique pour accompagner le fiston Hervé Capel

`unspecified-10

La Vallée du Falgoux, un espace magique :)

unspecified-7unspecified-3

Et "per achabar" le traditionnel concert dans l'Église du Falgoux 

"A l'an que ven !" :)

 Ivon

Posté par Lemivon à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 octobre 2016

Seilhac (19) : Serada Trobadors

"Quand vei la lauveta mover

De joi sas alas cont'al rai"

Bon !, avant l'accordéon,en Limousin-Auvergne, il y avait des auteurs-compositeurs

parfois interprètes "tot parier" ;)

 

 

Bon film et bonne musique avec Olivier Payrat (chant, oud, vielle, cabrette et… percussion…

"n'i a pron !" :)

Seilhac_TROUBADOURS_15 oct 2016 _17h

 

"Salle Cerous", dans la Mairie de Seilhac où chaque Lundi soir résonnent violons, accordéons, cornemuses, pifre…

pour le cours de Musique Traditionnelle de Jean-Marc Delaunay

 

Ivon

Posté par Lemivon à 22:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2016

Tresen Festenau Pichon de Music'trad en Artença (15)

 

Après les "Violons de l'Automne" au Falgoux (un très bon moment :), per los Violonaires…

on passe le Week-End suivant à tous les instruments à St Étienne de Chomeil (15)

pas loin de Marchal,

lo diumenche 9 d'Octobre

"Les Troubadours des gentianes organise le 3ème petit festival de music'trad le dimanche 9 Octobre toute la journée à la salle polyvalente de Saint-Étienne de Chomeil. 9H30 à 12h musiques et chants Occitansd'ensemble. 12H30 à 13h30 repas tiré du sac ou Buffet froid traiteur 10€ tout compris après réservation avant le 1er Octobre ou 12€ sans réservation (places limitées). 14H bal trad et initiation aux danses trad. 16h à 18h concert à l'église pour ceux qui n'ont pas le trac. 19H30 à 20H30 Repas du soir idem midi. 21H festibal'trad. Toute la journée exposition des facteurs d'instruments traditionnels, découvert et initiation aux jeux musicaux, cabrette, accordéon, vielle à roue,  Violon ;), guitare, banjo...

Venez passer un moment musical en Pays Gentiane."

 

https://lestroubadoursdesgentianes.org/

affiche-petit-festival

 

Tout est gratuit sauf le repas de midi (pas cher :)

 PA040038

 

Emai coma en 2015, un brave concert dins la Gleisa (emb los violons tot parier ;)

Screen shot 2016-09-20 at 14

 

 Vos esperem !

 

Ivon
 

Posté par Lemivon à 22:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2016

Violonaires de l'Artença : rescontra coma lo Renat Tissandier

 

Screen shot 2016-10-03 at 14

 

Violoneux de l'Artense : rencontre avec René Tissandier

Screen shot 2016-10-03 at 14

 

à retrouver aussi sur le site des vidéos du Parc : 

 

Screen shot 2016-10-03 at 14

 

Parc naturel régional des Volcans D'Auvergne

"Le parc des Volcans d'Auvergne est un parc naturel régional français, créé le 25 octobre 1977 dans la région Auvergne, au cœur du Massif central. D'une superficie de 389 733 ha, c'est le plus grand Parc Naturel Régional de France métropolitaine."

Screen shot 2016-10-03 at 14

 

Emai coma "Los Chanigots" :)

Screen shot 2016-10-03 at 14

 

Ivon

 

Posté par Lemivon à 14:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 septembre 2016

Mars'atac(at) per los violons del Violonaires

 

 Screen shot 2016-08-25 at 23Programme complet VdA13 A4

  

René Tissandier sera là pour jouer avec nous, le samedi après-midi et pour participer au bal (avec le "Quatuor de l'Artense" :)

 

Programme des "Violons de l'Automne" les 1 et 2 octobre au Falgoux (19)

https://drive.google.com/file/d/0B4yydoG5phYdTUItd3dxVkNxOGs/view

"Il a été recensé comme violoneux : M. PETIT dit "La Canotte "à La Marethie du Falgoux (décédé à la fin des années 1960).
Deux violoneux au Vaulmier décédés dans les années 60/65 : Messieurs CHAVAROCHE et DUMAS,
 M.NICOLE (Le Falgoux), capitaine des pompiers (décédé en 1977/1978).
Augustin LAMARCHE à Malprade, M.CHAVANAC aux Aldiéres (tous les deux décédés en 1977), et Gustave YTHIER (1896-1982) du FALGOUX.
"

Sur un site bien informatif sur la Vallée du Mars

http://www.valleedumars.com/article-la-musique-traditionnelle

 

Affiches de l'Exposition au bord du Mars à Vendes (Association Vendes-Viaduc-Village-Les Espavents)

P8300064

 

La Vallée du Falgoux

Au fond à gauche, on aperçoit "les Monédières" au loin…

(Los Violonaires se saludan ;)

P9060030

 

P9050003

 Le Falgoux dans son écrin de verdure

P9050005

La famille Ythier de Forgerons-Violonaires 3879 copy

 
 
L'ambiance a un peu changé (le Puy Mary est toujours là et l'"Hôtel Vizet" est devenu l"Hôtel des voyageurs" avec "Chez Louis" à côté)

P9050009 copy

P8300063

 Sa majesté la pyramide du Puy Mary

P9060020

 Le Dracou garde la cascade du Biaguin, un peu faiblarde l'été

P9050007

 

et de dessous la route du haut, l'eau du Mars prend son élan

P9060011

 

Violonaires ! En route pour les "Violons de l'Automne" ! 

 

 Ivon

 

 

Posté par Lemivon à 14:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 août 2016

Concert-Dessierv del "Quatuor de l'Artença"

 

 Concert-Dessert du Quatuor

 

Screen shot 2016-08-25 at 23

 

Après l'animation sur le marché de Champs sur Tarentaine (15),

le Quatuor va se sustenter à la Ferme Auberge "Chez Juillard" 

au village de "La Réserve" (en été, il faut réserver de segur ;) dans la montagne 

 On laisse la tarte aux pommes pour plus tard et on attaque la musique

C'est la premiere fois fois que l'on ne joue que tous les quatre ensemble :)

Ça tâtonne un peu pour s'accorder, et c'est parti…

 

Screen shot 2016-08-25 at 23

 

 

Mené rondement par la baguette (archet) de René (91 ans tot parier !

qui fait activer les jeunots un peu molassons

 

Screen shot 2016-08-25 at 23

mais bien content que le courant violonaire passe

 

Screen shot 2016-08-25 at 23

 

 l'ambiance n'est pas triste

 

Screen shot 2016-08-25 at 23

 

René toujours avec son final "Ségurel" des bourrées, à l'improviste

(suivez les Jeun's !)

Finalement "Mieux vaut tarte que jamais "

Miam miam…

Ivon

Posté par Lemivon à 14:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 août 2016

MusicArtença sus lo marchat de Champs (15)

 

 

Animation (le 11/08/16) du marché de Champs sur Tarentaine dans l'Artense cantalienne avec au violon, René, Ivon, Pierre et Bernadette du "Quatuor de l'Artense" ainsi que Gérard à la Cabrette (pieds Ré et Do ;) et Raoul au diatonique du groupe "Les Chanigots" de Champs, sans oublier le Chanteur de Champs, Jean Farge, l'ancien complice musical de Joseph.

 

 

1328371669-CHAMPS-la_mairie

La Meraria dau temps dels Violonaires (n'avia un brave modelon dins lo temps)

 

MusicArtença

 

 

P8110009

Lo "Quatuor de l'Artença", "Les Chanigòts"

P8110018

René Tissandier, totjorn valhent, mai la Bernadeta

P8110013

Lo Peire violonaire e lo Gerard cabretaire

P8110034

 

sens doblidar Joan lo chantaire, l'ancian fornier de Champs

P8110035

 E per se pausar, una brava golada, si 'os platz ! chas "Lo Farolet"

Capture d’écran 2016-08-15 à 00

 Ivon e René a la Bòria-alberja de "la Reserva" de Champs , chas Juilhard (coma per lo Violonaire de Marchal ;)

 

Capture d’écran 2016-08-16 à 23

 avem ben minjat, ben begut ben violonat :)

 

A un autr còp…

Ivon

 

Posté par Lemivon à 12:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 août 2016

Festa de l'aurelha a Marchal (15)

  

samedi 03 septembre 2016 

Marchal

15270 Champs sur Tarentaine

       

 

Programme-et-inscriptions-festa-de-lOreilha-2016-1

 

P8110041

Samedi 3 Septembre de 10h30 à 12h30

Stage violon avec Xavier Vidal
Xavier Vidal est coordonnateur du département de musiques traditionnelles au sein du Conservatoire à rayonnement Régional de Toulouse. Il a effectué durant plusieurs années des collectes des musiques de traditions populaires, particulièrement dans le Quercy (actuellement au sein de l’association La Granja de Soulomès).
Sur la base de son répertoire (bourrées, valses, mazurkas, polkas…), il propose un travail sur l’intention du musicien de bal avec une attention portée sur le son, la
« cadence », le style.

12 h 30 Repas à l' »Auberge de l ’eau verte » ouvert à tous : musiciens, stagiaires, grand public… pour un moment convivial et musical.
Tarif : 16 €

15 heures – 18 heures – Rencontre de musiciens amateurs qui ont envie de faire partager leur passion : amener vos instruments et tous ensemble, faites danser, chanter, jouer les passionnés de musique 

Screen shot 2016-08-12 at 15

"Dans l'église de Marchal en 2015"

21 heures – Concert avec « REMOLIN » à la Salle des fêtes de Marchal
L’occitan "Remolin" peut se traduire par tourbillon. Ce projet est une proposition de musiques de bal vocal, avec un chœur féminin, Brigitte Bigotte, Brigitte Cipière et Véronique Vidal, accompagné de Christian Mage (accordéon chromatique) et Xavier Vidal (violon). Les chant à danser monodiques ont été collectés dans le Quercy ou le Cantal.
Depuis de nombreuses années ces musiciens participent à l’animation de bals dans leur région d’origine, et en dehors. Ils proposent un répertoire varié :
bourrées, calvinhades, rondes, demi tours et autres danses en couple (valses, polkas, scottiches, mazurkas …).
Entrée : 7 €

Rens et rés : 04.71.40.57.82

P8110040

 Ivon

 

Posté par Lemivon à 22:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 août 2016

Omenatge aus Violonaires de Lemosin-Auvernha

 

 

Hommage en images aux Violonaires du Limousin/Auvergne

Diaporama silencios emb las fotos

daus Violonaires lemo@vernhas ;)

 


Les images sur les Violonaires sont en majeure partie, issues du Wiki "Violoneux.fr"

qui contient aussi une mines d'informations

sur le violon populaire traditionnel en Limousin et en Auvergne

Ce Diaporama muet est à écouter avec les "trocs de musica" de vos Violonaires préférés ;)

Sur le site Wiki vous trouverez la liste des morceaux à écouter de tous les collectages de terrain…
et vous ferez ainsi votre propre bande-son de cette vidéo

http://www.violoneux.fr/wiki/Enquêtes_en_Auvergne_et_Limousin

Ivon

Posté par Lemivon à 22:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]