Musique/Musica de violon populaire en Limousin/Auvergne

17 août 2014

Dordonha 1 mai Dordonha 2 son dins un bateu :)

 

Bon alors, on refait notre SUPER spectacle pas cher plein de musique et de poésie à Affieux (et pas sale et méchant "tot parier" les vieux cinéphile comprendront) en Corrèze juste à côté de Treignac (cf carte plus bas).

En Monédières (en occitan : LA Monediera )

La Monediera "saluda" l'Artensa en musica ;)

Ici on a plein de violonaires (et même des Cabretaire(a)s et des Cromaticaires)

Article Le Reveil Mediatheque St Martin 18 juillet 2014"Le Réveil cantalien"

P8160136

 

Prenez-en de la graine

En plus, on chante tous les trois, et

Claudine joue du clapeton.

Ben,moi je suis le "fiddel de l'étape"

avec aussi ma guitare.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon c'est "a gratis".

donc, facile de faire un tour pour la digestion.

(on ne sera pas jeté sur la voie publique… j'espère ;) 

 

P8160130

P8160144

 

Here, the map !

on peut même venir en parapente du Suc au May   

(euh, le vent, quoi le vent…?)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Lo darrier dimecres" a la Brasserie.

Il ya un certain temps (un temps certain même), j'avais accompagné la Cabretaire avec le clapetou devant les "drollissons" de l'école.

(et j'avais des progrès à faire, niveau cadence ;)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez m'écouter au violon et à la guitare la-dessous (c'est du live)

 

https://dl.dropboxusercontent.com/u/91340114/Dordonha%201%20Musica%20Ivon.MP3

 

Comme on dit :

"Venez nombreux"

mais si venez tout seul, c'est possible aussi… 

 Ivon

 

Posté par Lemivon à 22:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 août 2014

Repertòri Ivon 4 : Escotar los Violonaires

 

 Per dançar las Borréias :)

67123911_p

 

Avec :
Michel Tournadre de Lanobre (15)

 

Gaston Cessac de Vertougie de Voutezac (19)

 

GCessacNet

 

527-Fi-1118 copyHenri Tournadre de Champs sur Tarentaine (15)

 

https://dl.dropboxusercontent.com/u/91340114/Borr%C3%A9ias%205.MP3

 

Fernand Pauliac copyFernand Pauliac de Meyssac (19)

7487__thumbnail copyLéon Mazières de Blesle (43)

 

Ivon

Posté par Lemivon à 23:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 août 2014

Les musiques du Massif Central : Héritage et Création

 

Un bouquin très "plasent" 

Évidemment, j'ai commencé par les septantes pages sur le violon :)

P8020138

"very nice, per mon arma…"

la suite (cornemuses, vielles, chants, langues, danses -Borréias -…)

a l'air bien chouette aussi :)

 De l'Amta :

"Dans le cadre du projet « Langues, danses & musiques traditionnelles en Massif Central » porté par  l’Agence des Musiques des Territoires d’Auvergne (AMTA), Cultures et Traditions (ANCT), la Maison du Patrimoine Oral en Bourgogne (MPO), le Centre Régional des Musiques Traditionnelles en Limousin (CRMTL), les Scènes Croisées de Lozère, l’Institut d’Estudis Occitans dau Lemosin (IEO), et le Centre InteRegional de Desvelopament de l’Occitan (CIRDOC) une réalisation  magistrale (+ de 500 pages !) vient de voir le jour : Les musiques du Massif Central : Héritage et invention.

lesmusiquesdumassifcentral

 

"Après des décennies de travail assidu sur les terrains du Massif Central, espace immense et polymorphe, un groupe de chercheurs-musiciens-passeurs s’est attaché à publier ce livre. Un « ouvrage somme», en quelque sorte, dont l’objectif est de proposer une synthèse des connaissances et des hypothèses sur les musiques traditionnelles de ce territoire. Sont inclus dans cet ouvrage collectif non seulement la musique, mais aussi la danse, le chant et la langue.
La volonté des initiateurs du projet, du directeur éditorial, des auteurs ou contributeurs, est de proposer aux lecteurs des analyses et des témoignages donnant à comprendre les raisons qui animèrent durant plus de quarante ans les collecteurs des années 70. Pourquoi privilégier cette période particulière, s’interrogera-t-on ? Parce que les années 1970-1980 furent un moment charnière entre les générations des anciens musiciens jouant de routine, détenteurs des savoirs de leurs prédécesseurs, et la génération des jeunes collecteurs issus de la ville, de l’université, du mouvement folk ou occitan. Les pages de ce livre abordent cette période essentielle, mais s’efforcent aussi d’en proposer les ancrages historiques, dans les siècles précédents, et d’en observer les continuités contemporaines, par des témoignages et des point de vue diversifiés.
Sachant que l’exhaustivité et la réalité de cette aventure humaine ne sont pas traduisibles dans leur ensemble, nous tenterons de nous rapprocher de ce qui fut plus une quête qu’une recherche scientifique.
Cet ouvrage est présenté avec une mise en page et une iconographie très riches afin d’en faciliter la lecture et la compréhension. Alternent photos anciennes, documentaires, et points de vue journalistiques, regards contemporains, le récit littéraire se doublant d’un récit par l’image. Face à l’ampleur de cette entreprise, le comité de pilotage composé de Caroline Darroux, Olivier Durif et Jean-François Vignaud, et coordonné par André Ricros, a pris la résolution de confier la direction éditoriale, l’ensemble des enquêtes et nombres d’articles thématiques à Eric Montbel, qui accompagne ce projet depuis son début. Il lui à été confiée la tâche de réunir et de choisir l’iconographie, et de réaliser en collaboration avec Laurence Charrier le développement visuel de ce livre, ainsi que sa mise-en-page."


Éditions CRÉER

Ivon

Ps : dessus la cuberta, pas de violon (la musica la mai usada dins la Montanha tot parier… e oc ! ;)

 
 

Posté par Lemivon à 22:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2014

Violons de l'Automne 2014

 

De 12 Violoneux :)

 

2 jours à réserver absolument !

"Avis à la population violoneuse :

Tarii, taraa, les Violons de l'Automne 2014 sont annoncés pour le week-end des 11 & 12 octobre prochains, ta ta tan !

Notre traditionnelle rencontre de violoneux autour des répertoires du Massif Central se déroulera en effet cette année dans le Cantal, dans la petite commune du Rouget (15), en Châtaigneraie cantalienne, à mi-chemin entre Maurs et Aurillac, et si nous ne soufflerons pas les bougies de la 10 ème édition, fêtée l'an passé à Entraygues-sur-Truyère (12), c'est bien les 10 ans de la première rencontre, en 2004, que nous arroserons (espérons que ce ne sera pas la météo qui s'en chargera...).


Cette édition 2014 est bien sûr organisée par 12 Violoneux, avec, cette année, le soutien de la joyeuse troupe des Violons du Mamou, de la commune et du Comité des Fêtes du Rouget.
Alors, prenez vos agendas, et inscrivez y d'ores et déjà ces deux jours, placés comme toujours sous le signe du plaisir de partager les belles musiques de violon que nous ont légués les anciens et ceux qui les ont collectés !"
12 Violoneux

http://12violoneux.blogspot.fr/  

030_001

 

Les "Enfants de Tulle" font la noce ;)

lo violonaire (?)

 Ivon

Posté par Lemivon à 19:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juillet 2014

Una brava serada cantalosa

 

Rendez-vous le vendredi 22 août à Affieux (19)

en Monédière :)

spectacle claudine hébrard 007

Mise en voix La Montagne Mediatheque St Martin Valmeroux 18 juillet 2014

Ivon

 

Posté par Lemivon à 09:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]



22 juillet 2014

Un Dimenche de Festa a Chaunac (19)

M'an damandat de presentar lo dimenche de Festa a Chaunac de Naves (19) rasis Tula ;)

Un dimanche de fete a Chaunac- la mission Brunot

Escotatz aquí  un brave chantaire, Pierre Bouillaguet (19 ans), lo sartre (tailleur) de Laujour d'Allassac (19) 

 

https://dl.dropboxusercontent.com/u/91340114/Pierre%20Bouillaguet%20Laujour%20Allassac%20(19).MP3

 

Un dimanche de fête à Chaunac (19) : inauguration du livre-CD « La mission Brunot - Août 1913- Fin d’un bel été en Corrèze »

Dimanche 27 juillet 2014 

Chaunac, hameau de Naves (19)

 

- à partir de 15h30 - chez Raedecker 
Dans le cadre de la parution de la publication du livre-CD 
"La mission Brunot - août 1913 - Fin d’un bel été en Corrèze" réalisé par Les Archives départementales de la Corrèze et le Centre Régional des Musiques Traditionnelles en Limousin.

Cette publication et ce CD audio sont l’occasion pour tous de découvrir la vie en Corrèze au début du XXe siècle, grâce à des textes en occitan limousin accompagnés de leur traduction, et illustrés par des clichés de la même époque, pour beaucoup inédits.

  • 15h30 : Des fées dans la campagne (ballade musicale dans les bois)
  • 17h30 : Concert dans la chapelle avec Le Bal à la voix & La chorale de la Manu
  • 19h : Apéritif - Présentation du livre-cd
  • 20h : Repas, salé ou sucré, apportez ce que vous voudrez partager
  • 21h : Concert - Bal (violon cornemuse cabrette accordéon...)
  • 22h : Mise en image du vieux Chaunac (projection vidéo)

Entrée libre. Prévenez-nous de votre visite. 
CRMTL 05 55 27 93 48 crmtl@crmtl.fr 
Raedecker 06 76 05 40 95 marnix@marnix.fr

Plan d’accès

Ivon

Posté par Lemivon à 00:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2014

La Melodia de la setmana

Sur le site de l'AMTA :

 

http://lafeuilleamta.fr/category/centre-de-ressources/la-melodie-de-la-semaine/

 


Des réflexions intéressantes d'Eric Desgrugillers dans 

 "La mélodie de la semaine"

(violon, chants, accordéon, cabrette… :)

 

Mazurka glissée

Cette Mazurka est interprétée par Léon Mazières, violoneux de Terret (Blesle, 43), enregistré par Emmanuel Lazinier, Catherine Perrier et John Wright à la fin des années 1970.

"Léon Mazières était un violoneux très prolixe, et particulièrement attaché à la cadence et à l’efficacité de ses morceaux. Il avait deux particularités, l’une véritable et l’autre légendaire. La véritable, c’est nous qui l’affirmons : pour chacun de ses morceaux, ou presque, Léon Mazières avait des paroles et connaissait une version chantée, parfois très différente de l’instrumentale. La légendaire, c’est le violoneux lui-même qui l’évoque : il aurait fait danser un chien !

En effet, la cadence est particulièrement soutenue dans l’interprétation de cette mazurka. La partition nous donne quelques indications intéressantes :

0014 (3) mazurka glissee mazieres

L’alternance de notes accentuées piquées et de notes liées entretient considérablement la cadence. Le musicien varie la qualité de ces articulations en liant, piquant, accentuant plus ou moins.

Un phénomène particulier à la mazurka apparaît ici de façon régulière : à l’écoute, le premier temps semble accentué : UN deux trois, etc… Mais tous les ornements, ainsi que certains accents, sont mis sur le deuxième temps : un DEUX trois. Tout se passe comme si on avait deux formes d’accentuation différentes : une accentuation régulière jouant le rôle de moteur rythmique avec des appuis sur le premier temps, variés de temps en temps en ce qui concerne leur qualité, et une accentuation « accidentelle » ou plutôt occasionnelle sur le second temps, avec des ornements et des accents plus marqués que les précédents.

Mais ce n’est pas tout : la première partie (A) est jouée de façon ternaire, c’est à dire avec une division du temps en trois, alors que la seconde (B) est jouée binaire, avec une division du temps en deux. Mais le passage de l’un à l’autre se fait très naturellement, sans contraste, sans le dire.

Léon Mazières jouant à une noce (coll. Eric Roux)

Léon Mazières jouant à une noce (coll. Eric Roux)

Léon Mazières met en jeu d’autres éléments qui complètent tout ce qui est évoqué précédemment : il joue dans l’aigu, ce qui donne de la force à ce morceau et l’oblige à démancher. Les glissés, particulièrement marqués, rajoutent de la souplesse parmi les découpes rythmiques de l’archet. Il joue sur les deux cordes aigues du violon, (mi et la). Lorsque le « mi » est joué à vide, il en profite pour faire sonner en même temps la corde à vide de « la ». Ce jeu en double-cordes a un rôle rythmique et sonore important, ajoutant à la fois de l’épaisseur et de la relance.

Enfin, le tempérament est particulier : la quarte (ici, « sol ») est haute, et semble gagner en hauteur au fur et à mesure du morceau, en tirant vers le sol#. Combinez tout ça et vous jouerez à la façon de Léon Mazières… Mais comment fait-on quand on a pas de violon ? La même chose ! Les éléments musicaux restent les mêmes d’un instruments à l’autre, c’est (presque) juste la technique qui change.

Une dernière chose : ce morceau, il ne le chantait pas, c’est du pur instrumental (à moins que vous ayez l’idée d’y mettre quelques paroles).

En espérant que cette belle mazurka glisse aussi sous vos doigts !"

Eric Desgrugillers

 Ivon

Posté par Lemivon à 20:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2014

Dordonha : Mesa en votz mai en musica

 

Dordonha : Mesa en votz mai en musica

 

Plaquette mise en voix Mediatheque de Saint-Martin Valmeroux-1Saint-Martin Valmeroux (proche de Salers) entre Mauriac et Aurillac dans le Cantal 

Avec :

Claudine : lecture, chant et diatonique

Olivier : chant et vielle

Ivon : chant, violon trad et guitare

Achabatz d'entrar… 

Quò es pas char  :)

La suite…Dordonha 2

96648571Pour commander :

96648592

Pour cette Mise en voix et en musique, je joue (violon et guitare) et chante ce répertoire :

à écouter "live" ici :

https://dl.dropboxusercontent.com/u/91340114/Dordonha%201%20Musica%20Ivon.MP3

 

1) Bourrée

"Quò es los garçons de vers Jornhac

Que son 'nats velhar a Lairis

An passat per Paris

Per 'nar velhar a Lairis"

Jean Chabozy - la Rodde (63)

 

2) Bourrée

"Dançan tan bian los de delai l'aiga

Dançan tan bian los de Lemosin"

Martial Ceppe - Monestier Port-Dieu (19)

 

3) Valse

Eugène Chabozy – Journiac de Beaulieu (15)

 

4) Marche de Noce

"La demenam la demenam

La demenam la paubra nòviá

La demenam la demenam

Que pura tant

La tirarem de la miseriá

Per la menar la paubra nòviá

La tirarem de la miseriá

Per la menar chas Pro-a-far"

François Roussel – Sarroux (19)

 

5) Masurka

Jean-Marie Tournadre – Sarran de Champs/Tarentaine (15)

 

6) Scottisch

"L'aiga de ròcha te farà morir pitiòta

L'aiga de ròcha te farà morir"

Te farà morir aquela aiga aquela aiga

Amaras melhor beure un còp de bon vin"

Malguid – Bort les Orgues (19)

 

7)  Bourrée de la Marguerite de Gaine d'Espinchal

"Fasiá petar los pès la Limanhièra

Fasiá petar los pès sul planchier

Fasiá petar los pès la Limanhièra

Fasiá petar los pès

Sul trumelh de son cavalier"

Joseph Perrier - pérol de Champs/Tarentaine (15)

 

8) Revéiller

"Pausatz un januelh a terra levatz los z-uelhs al cial

Veiretz la mort que ròtla que ròtla autorn de vos

Lai vos seg coma l'ombra ela vos seg pertot

Lo rei e mai la reina e tots lors reinatons

Auran pas mai de graciá que los paisantons" 

Michel Péchadre – La Bessette (63)

 

L'Aiga de la Dordonha

 

"Coneissi lo camin


Que vai a la Dordonha


Dins lo prat del vesin

Quò es un camin de sòmi

 

Los pès dins l'aiga


E lo cap dins lo vent


Quò sentiá bon dins l'aire


Li tornavi sovent

 

E totjorn


L'aiga de la Dordonha


Miralha los castèls


E sus la Dordonha

Davalan los batèls

 

Coneissiá lo camin


Qu'anava a la ribièra


Es vengut lo camin


Que vai a la gravièra

 

Crusa que cruse,


Cal far montar la pèira


Ganha que ganhe,

Tant pièg per la ribièira

 E totjorn...

 

Coneissiá lo camin


Qu'anava a l'aiga fièra


Es vengut lo camin


Que vai al cementèri

 

Los peissons s'en van,

Los pescaires tanben


Los toristas vendràn 

Lo plan d'aiga es preste

E totjorn...

 

Benlèu un pauc pus naut


Benlèu pas lonh d'aicí

Oc segur ! montaran una centrala atomica

 

Paura Dordonha
 

Aquí sera la fin


Mòrta la font de vita


E negre l'avenir

E totjorn…"

 

Cantat per Peiraguda (24)

(1978)

http://www.peiraguda.com/index.html

 

Ivon 

Posté par Lemivon à 16:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2014

Vias/Violonaires 5 (b) : Marguerite Gatignol (de Gaine d'Espinchal)

 

 Arrivé au buron de la Montagnoune et pour mon apéritif, je joue la

"Bourrée de la Marguerite d'Espinchal" à Alfred Mouret  
 et
"Fasiá petar los pès la Limanhiera" jouée par Joseph Perrier . 

 

Escotatz aquí los Violonaires : 

https://dl.dropboxusercontent.com/u/91340114/%20B3%20Marguerite.MP3

P5050037 Le village de Gaine est derrière moi sur l'autre versant.

En s'approchant des villages, on retrouve la végétation (bois et fleurs) que j'apprécie

 P5050050en davalant vers Espinchal bien à l'abri, dans son nid de verdure. 

P5050058 Le bourg actuel dans les couleurs -souvenirs des violonaires 

Sur le monument au mort d'Espinchal, au milieu de ses camarades  (qui malheureusement n'ont plus eu l'occasion de danser au son du violon),

 P5050064on trouve la photo de Frédéric Gatignol, un parent peut-être de la Marguerite.

 

P5050078 Vue de Gaine (sur le GR 30), "enjucada" sur le "suquet"
 P5050071Ancien bâtiment détruit dans le village (hameau) de Gaine (de La Godivelle mais sur le versant d'Espinchal)

 

P5050077 copy la maison étable de Gaine (ancienne demeure de Marguerite ?)

Je suis toujours sous le regard du Sancy au Nord

P5050074

et près des volcans en sommeil… 

P5050079Je davale ensuite vers La Godivelle, en longeant  

P5050083 le lac volcanique du haut (pour ceux qui n'ont pas suivi, celui du bas est d'origine glacière ;)

P5050085La Godivelle et sa plus grande fontaine du Puy de Dôme 

P5070195En voiture, je rejoins Brion repérable de loin, par sa motte féodale.

 

P5070205On est bien ici tout seul, près des  Grands Manitous, dans les cieux :)

 

  

P5070200"I a daus Abeuradors" ; le problème, c'est la descente un peu alcoolisée ;) 

667_001"La Feira d'un còp era d'a Brion que la Margarita l'i fasia petar los pès daus dançaires emb son violon" (La Limagne commence dans la vallée)

Elle se retirera à la Cellette de Monestier-Merlines (19) juquà sa mort (vers 1920).

cartes-postales-LA-CELETTE-Asile-de-La-Celette-EYGURANDE-19340-19-19080013-maxiAdieu Margarita, la Violonaira,

partie vers les grandes praires éternelles y mettre un peu d'ambiance…

 

 P5050073 copy

 

 

Ivon

Posté par Lemivon à 15:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »