Musique/Musica de violon populaire en Limousin/Auvergne

24 juillet 2015

Lo meu Repertòri : 150 naturalas au Violon mai 150 temperadas au Clapeton

 

Quò l'i es !

J'ai enfin mon répertoire à peaufiner pour quelques années ( Se Dieu me balha Vita..:)

laidonc :

-150 bocins au Violon (+ Mandolon e viela a archet) 

-150 bocins au Clapeton (Diato) (+ armonica e guitara)

acompagnés souvent de chants en occitan surtout et aussi en français

P7040012

Un petit aperçu dans le bois de Chape Rouge au bord de la fraiche Tarentaine,

sur la "drailha" des Violonaires Jean-Marie Chassagne et Jules Lacoste

de Pallut et Caux de St Donat.

C'est un aide-mémoire un peu ésotérique qui me pemettra de retrouver mes airs 

partout où la Tela s'espandit.

P7230130

 Violon et Diatonique :)

P7230127

Pour une rencontre future à Marchal

dans l'"Auberge de l'Eau Verte" 

http://aubergeeauverte.wix.com/chambreauvergne#!

avec son plancher qui n'a pas bougé depuis les rencontres de Violonaires

104315267

chez "La Claire" dins l'ostalariá rasis l'egleisa sur son suqueton.

René m'a aidé pour reconnaitre les Violonaires (avec le complément amical d'Éric Cousteix) 

de gauche à droite :

Eugène Amblard-André Gatignol-Jules Lacoste-René Tissandier-Jean Marie Chassagne-Paul Michalet-Joseph Perrier-Henri Tournadre (frère de Jean-Marie et pas le chanteur de Champs)

Dont beaucoup sont partis aux Paradis des Violonaire "far petar de las Borréias per 

los elegits astrucs"

P9050160

dans le cimetière de Marchal 

Les Violonaires mériteraient de pareils Hommages des générations suivantes…

Ivon

Posté par Lemivon à 08:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 juillet 2015

Article en"Parlem!": Lo nòstre violon popular

Article de la Revista trimestrala Auvernhata e Velava : "PARLEM!VAI-I QU'AS PAUR!

Lo Violon Popular en Lemosin-Auvernha

 

       Dins las campanhas d'aquela granda region naturala de la "Montanha" la gent dançavan nonmàs a la votz d'aiçiá a la debuta dau secle XIX, per las velhadas, lo dançadís mai las nòças. La musica dau pòple mai lo biais de dançar eran ben parier dins los departaments de Corresa, Cantal e Puech de Dòma subretot, que l'i trobarem per la sega, l'animacion musicala au violon.

 

Lo branle puei la borréia (a 2 temps, pusleu ciutadina) e la montanharda a tres temps, eran las danças costumieras daus estatjants campanhards mai d’aquilhs  de las vilòtas. Aquela musica era tradicionala que se transmetiá de generacion en generacion per aprendissatge orau e corporau dempuei l'enfància ; era tanben popular pr’amor era la musica dau pòple e la sola musica auvida dins lo país. Aquela musica era monodica : aviá pas mestier d'èsser dins una gama temperada coma la musica classica.

 

      En Lemosin-Auvernha d'avans la Revolucion, la chabreta , la sanfonha, lo pifre, lo violon eran reservats aus  menestriers (l'aprendissatge e lo drech a la pratica remunerada eran plan codifiats). La Revolucion faguèt interdire  la corporacion de  Menestriers desjà ben malauda, a la fin dau secle XVIII. Los menestriers jogavan per la noblessa e lo borgesiá e dins las grandas assembladas comunalas contra remuneracion. Lo pòple aviá mas lo dreit de far dançar a la votz per las velhadas, las nòças e rejauvissenças (bateusas, levas d'ostau…) de mai. E segur per las chançons de trabalh (remolaires, meissoniers…) o de la "Setmana negra" d'avans las Paschas, los planhs vielhs en occitan e en francés, subretot per las chançons vendudas per los colportaires. Alaidonc au començament dau secle XIX los chantaires se boteron au violon  en adobar lors chançons a las còrdas de lors violons.

 

Miallier Chassagne Gatignol Cousteix

       Los collectors jòunes venent dau moviment Folc de l'après 68 aneron veire los musicians ancians e chantaires per trobar dau repertòri tradicional e los enregistreron dins las annadas 70 d'aiciá a las annadas 90, emb un prumier disc vinil, nonmàs escriut en occitan per los comentaris, sus lo violonaire Antonin Chabrier d'Ausers (Antonin Chabrier Violonaire d'Auvernha-nauta   "Ventadorn")

Un centenat de violonaires nascuts emb lo secle XX fugueron enregistrats. Lors enregistraments sus lo site internet dau "Patrimoine oral dau Massif Central" , balha la possibilitat de jugar coma los violonaire dins un autre temps.  

 

      Tres país de l'Auvernha-Lemosin avián fòrça violonaires totjorn en vita dins lo temps daus collectatges mas demorava tanben dins la memòriá collectiva, lo sovenir daus ancians qu'eran pus d'aqueu monde mas fòrça coneguts  tot parier. Quò era la montanha de "la Monediera" en Corresa, "l'Artença" (Cantal, Puech de Dòma e un pauc Corresa) mai "lo Cesalier" (Cantal, Puech de Dòma, Leira Nauta).

 

 

 

 

P8220011

 

 

 

Lo prumier violonaire bian conegut e renommat era dins "la Monediera" en Corrèsa alentorn de Chaumelh. Se sonava Jean Chauzeix, nascut en 1828. Son chafre era "L'araba dau Ròc Blanc" . Lo Ròc Blanc es un vilatge de la comuna de la petiòta borgada Corresa. Quò era la familha de sa sòr aubergista qu’era  chafrada "Raba"…de l'ort.

 

 « L'Araba » a donat l'estile de juòc fòrça energic daus violons de Chaumelh (19) que fuguet passat a Liaunard Lachaud e a son filh Enric.P8130010 A lor sega los frairs Chastagnol, Gaston Pouget, Jean Lamour fagueron dançar lo monde  de "la Monediera" mai dau sud d'a Tula. Jean Segurel de Chaumelh, comencèt emb lo violon, d'avans de passar au cromatic que li balhèt la glòria …

Prep dau fluvi Dordonha, dins lo pais d'"Artença", tochavan lo violon Joseph Perrier de Champs/Marchal  coma lo Jean-Marie Tournadre e René Tissandier de la generacion seguenta  que juega d'enquera
527-Fi-1318.P7080061

Joseph Perrier, violonaire de la darriera generacion, fustier de profession, a format daus jòunes de la generacion novela. Los violonaires André Gatignol e Alfred Mourret de la region de Sent Donat au pè dau Sanci, balhan un apercegut de l'estile de l'"Artença" mai eslissat « legato » ,juòc emb los dets.


Dins lo "Cesalier" L'Avugle dau Valbeleix » Lucien Morin, plan conegut, que preniá pas la diligència e tornava solet d'a pè de Bessa  chas ilh au Valbeleix ; lo monde se sovenen qu’aviá tanben una mostra sens cadran, mai un juòc de cartas en releu. P5060116Conessiá la musica escriuta pr’amor aviá jugat de l'orguena a la catedrala de Clarmont ; Margarita Gatignol d'Espinchal, nascuda a La Godivela era la sola femna que jugava tota sola dau violon dins los dançadís de las Fieras d'a Brion.  

 

P5200180

P7130125

 

 

Tochar lo violon …

 Marliac

Lo violon es pas tengut per lo babinhon e las còrdas son acordadas a la quinta naturala mas los violonaires son pas oblijats de botar los dets sus la còrdas coma dins la musica classica ; jogavan generalament en prumiera position emb una eslampiada dau marmilhon per montar la gama. Per se far  auvir dins lo bruch de la velhada o dau cabaret  devián far sonar lo violon mai fòrt en « resonança »  Ne'n chau far trundir las nòtas emb los bordons de las còrdas a voide. Lo juòc dau violonaire a pas mestier d'èsser poliçat mas energic. Aquò empaicha pas la virtuositat mas quò es necessari per la dança. Ço-dison que lo principau per lo violonaire es la cadença marcada per los bataments daus pès "per plan borréiar la chau cadençar…", coma zo ditz una borréiaLos aers escotats a la ràdio eran adaptats dins l'estile dau país coma las danças novelas en coble (polecas, escotichas mai masurcas).

Avant la prumiera guerra  se parlava de centenats de violonaires que tochavan lor instrument dins las velhadas e los dançadís de lor comuna (de còp, dos o tres per comuna). Los mai experimentats jugavan per las nòças.

L'accordeon diatonic puei cromatic  eliminèt lo violon aprep la segonda guerra mondiala ; polecas, escotichas, masurcas, borréias laisseron  la plaça a las danças modernas sus d’autres instruments.

 P7130118

Coma las borréias se chantavan nonmàs en occitan, dins la lenga daus país d’aqueus musicians, e qu’aquela lenga a conegut una disparicion progressiva, las chançons son vengudas mudas.

Aitau en Lemosin e en Auvernha a disparegut un secle e mieg de tradicion musicala.

 

Ivon

Je creuse plus le sujet, avec un article et une vidéo (en français) sur la page :

http://violonlemosin.canalblog.com/archives/2013/09/04/27956932.html

 

 

 

 

 

Posté par Lemivon à 16:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2015

Collectatge de René Tissandier

 

  

2xA4

René Tissandier "Violonaire de l'Artença"

 

P9080216

Le dernier Violonaire de l'Artense (né en 1925) encore en activité :) 

Il joue volontier avec les Violonaires et musiciens de passage dans son village de Lacoste de Champs/Tarentaine (15). 

Screen shot 2014-09-09 at 14

1465763

Il joue aussi avec "Les Chanigots", musique traditionnelle et Musette de l'Artense.

Merci René pour ta diponibilité pour notre musique et ton brave toucher de violon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ivon

 

Posté par Lemivon à 23:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2015

Violons, Danças, Velhadas, Randonadas mai Taulejadas

Du Crmtl :

"Au pied de la Monédière" 2015

Affiche_Au_pied_de_la_Mone_die_re_2015_600_H

Chaumeil (19) 

Maison des Monédières 
27, 28, 29 juillet 2015

2e rencontres "Au pied de la Monédière" 

Violon et danse

Patrimoine chaumeillois 
Ateliers - Balades 
Photos - Vidéos 
Veillées - Bals
 

 

"Musiques, chants, danses et randonnées, expos seront au cœur de cette manifestation dans ce village de Chaumeil au milieu des monts qui sentent la myrtille et le violon sauvage et des rivières où même les truites dansent la bourrée… 
Après une première édition en 2012, le Centre Régional des Musiques Traditionnelles en Limousin propose de nouvelles rencontres autour du patrimoine chaumeillois et des musiques des Monédières. Le violon d’abord dans sa commune-capitale, celle des violoneux célèbres de l’endroit, mais aussi la danse, avec la bourrée comme figure de proue, la « roundo » ou la « carrado »…"

 

 

 

 Programme et information pratique :

http://www.crmtl.fr/spip.php?article361

 

Rencontre des violoneux :

Jean-Pierre Champeval (pionnier chercheur des derniers violoneux ruraux des Monédières)et Jean-Marc Delaunay (approche multiforme des traditions populaires du Limousin) se proposent d’accueillir en alternance des instrumentistes non-débutants et de préférence confirmés pour une découverte du répertoire local (Étienne Malagnoux, Henry Lachaud, Jean et Julien Chastagnol...).

 

Posté par Lemivon à 21:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2015

'Chabatz de chantar las 100 Borréias en LemosinAuvernha !

 

En seguda de las…

50 Borréias chantadas " lo son mai los mots "

sus :

http://violonlemosin.canalblog.com/archives/2015/02/05/31471396.html

 

100 Borréias chantadas (seguda)

 

 

104120920

104131841

 

51) Aval dins lo Lemosin petiòta aval dins lo Lemosin/

Se n’i a de gentias dròllas òc ben òc ben

Se n’i a de gentias dròllas aicí tanben

 

52) Las dròllas las dròllas d'a Brelan Brelan Breleta

Las dròllas las dròllas d'a Brelan Brelan Brelon/

Tralà là là

 

53) Son pas d'aicí la deràdelà

Son pas d'aicí la deradelà/

Son de vers Condat làde la deralà

Son de vers Condat la deralà

 

54) Los Auvernhats an ben la barba dura

 Los Lemosins la lor farian ben/

La lor farian sens sabon e sens aiga

Sens lo plateu e sens lo rasador

 

Cabrette_Rascalou 

55) Çò que mai m'agrada çò que mai m'agrada

Çò que mai m'agrada quò es los garçons

Tralà là là

 

56) N'ai tres aulanas dins la pòcha

Quand vau velhar las fau tintar/

Tintatz tintatz mas aulanòtas

Tres coma vos las auran pas

 

57) Las dròllas dei Lonzac l'an large e l'an long/

L'an large e l'an long las dròllas de la montanha

L'an large e l'an long las dròllas dei Tresant

 

58) Si ieu voliá cagariá dins mas braias

Si ieu voliá tot aura lo fariá/  

Mon cuòu es meu mas braias son paiadas

Per consequent l'i pòde chiar dedins

 

 

 1322276617-a3

59) N'ai mon chapel de palha

Que l'i manca mon cordon/

Tornatz-me lo Françeta

Maridem nos tot dos

 

60) En passar la plancheta lo pè m'a mancat

E ieu sei tombada dins l'aiga/

Mon cotilhon n'es tot molhat

 

61) Venetz goiats mai las vautras goiatas

Dançarem la Borréia

Venetz goiats mai las vautras goiatas

E totas 'chabarem d'entrar/

Per ben las chantar viva las Lemosinas

Per ben las dançar viva tots los Auvernhats

 

62) Passa aicí la Bela passa aicí la Bella passa aicí la Bela passa aicí

Passa aicí la Bela passa aicí la Bella passa aicí la Bela ieu te dirai/

Quand tornaras la Bela quand tornaras

Quand tornaras la Bela te parlarai

 

 63) Ai copat ma barba vos maridariá ben pitiòta

Ai copat ma barba vos maridariá ben/

Tralà là là

 1366710217-enauvergne-unenocedecheznous-malroux99

64) Presta-lo-me te'n prese te'n prese

Presta-lo-me lo te tornaria ben/

Lo te presterai pus mon cause mon cause

Lo te presterai pus mon violon es fotut

 

65) Ieu t'ame mai tu Marion Bela

Ieu t'ame mai tu que degun pus/

Ieu t'ame mai tu alai mai en tonela

Ieu t'ame mai tu que degun pus

 

66) Quand ieu ne'n siguei maridada

Lo fotut còp que faguei ieu/

Prenguei un omisson tot petiton tot petiòt qu'era

Prenguei un omisson tot petiton

 

67) Lo cocut chanta nòvia chanta pas lonh d'aici/

Chanta de vers Seilhac paubra nòvia

Chanta de vers Seilhac alai dins lo país

 

68) Si ma maire sabiá d'onte vene d'onte vene

Si ma maire sabiá d'onte vene me batriá/

Coma los garçons lai dins la chastinhiera

Coma los garçons de far los rodelons

 

69) Jos lo pont d'arcadas n'i a tres auselons/

Que chantan que chantan tota la nuech pels amoros

 

70) Marisson ton piucelatge perirà jos lo gonelon/

Farà pas coma lo formatge en venir vielh se farà pas bon

 

 1322276496-a2

71) Carnaval passa nos maridem pas pitiòta

Carnaval passa nos maridem pas/

Las paschas venon tornarem dançar pitiòta

Las pachas venon tornarem dançar

  

72) Mete ta vesta roja ton chapel blanc mon Joan

Mete ta vesta roja ton chapel blanc/

Vai las veire las Graulieras mon Joan

Vai las veire las Graulieras

 

73) Bargier permena ta bargiera

Permena la lo temps que l'as

Permena-la aquesta annada

Qu'una autr' annada l'auras pas/

Coma voles que la permene

Lo coratge me'n a manquat

Lo coratge mai la fòrça

La volontat de l'embraçar

 

74) Las chabras buras son de bon gardar dijatz

E las volhas son de bon fialar/

La chabra bura es de bon gardar

Quand es dins l'erba lo lop la vai pas

1363653117-2006-Auvergne-La-Bourre-e 

75) Los autres fan l'amor mas ieu garde mas ieu garde

Los autres fan l'amor mas las gardei tots los jorns/

Quand mon torn vendrà las gardarà las gardarà

Quand mon torn vendrà

Las gardarà qui voldra

 

76) La vòle mai l'aurai la coa de nòstre trueja

La vòlei mai l'aurai pustòst la raubarai/

Tralà là là

 

77) Tòcha los ganhons molinièra

Tòcha los dins los buissons/

Mena los ganhon moliniera

Mena lo dins los fradàs

 

78) Las volhas paissan l'erba

Las abelhas las flors/

Las truchas beven l'aiga

Las filhas fan l'amor

 46-1e4ec4f361

79) Al bòsc de ma tanta l'i a un aucelon/

Tota la nuech chanta piu piu leva leva leva

Tota la nuech chanta piu piu leva leva lo cuòu

 

80) Ont anirem gardar pitiòta drolleta

Ont anarem gardar deman lo matin/

Aval aval aval a la ribieròta

Dins lo pradelon que l'i fai tant bon

 

81) Para lo lop bargiera Para lo lop/

Para lo lop que t’empòrta que t’empòrta

Para lo lop que t’empòrta l’anhelon

 

82) Per far un bon pelhaire chau saber desboirar

Lo bure dau Repaire lo lach de l'Escurat/

Lo froment de Montreiau dau chasteu de la Ribièra

Las bonas cereisas e los uòus dau Charjas

 danseurs_de_bourre_e_morvan_72_dpi_bis

83) De deçai las peras van madurar

De delai lo vent las fai tombar/

De deçai de delai las peras van madurar

De deçai de delai lo vent las fai tombar

 

84) Mon paire pecaire n'aviá  mas una dent

E mai trantolava quand fasia de vent/

Tralà là là

 

85) Pastre onte vas emb ton brave chapel

Me'n vau velhar lo long de la Vimbela

Pastre onte vas emb ton brave chapel

Me'n vau velhar lo long dau ribatel/

E passarem la nuech dançarem la borréia

E passarem la nuech d'aiçanta lo matin/

Tralà là là 

 

86) Dins lo vin dins lo vin dins lo vin chau pas d'aiga

Dins lo vin dins lo vin dins lo vin chau pas ren/

Tralà là là

1402600517-Auvergne-derniere-chopine 

87) Tres menetas que s'assemblavan

Recitavan lo chapelet/

Lor venguet un jorn la pensada

De ne'n beure un bon grelonet

 

88) Quò es pas lo vin que rejauvit las filhas

Quò es los garçons que lor parlan d'amor/

Tralà là là

 

89) Janeton venetz velhar ai la foira ai la foira

Janeton venetz velhar ai la foira pòde pas/

Janton vendrà pas car es malaude car es malaude

Janton vendrà pas car es malaude pòt pas cagar

 

90) Quò es pas lo vin ni l'aiga que me consola

Quò es pas lo vin ni l'aiga dels Lemosins/

Per me consolar me chaudriá una jaguda

Per me rejauvir emb una filha del país

 

91) Aquò depend del pè del solier de la semela

Aquò depend del pè de la semela del solier/

Per plan la dançar escota la musica

Per plan boréiar la cal cadençar

 

92) Ne'n chau virar tantòst vers un costat e tantòst de l'autre

Per dançar la Jaçona

Puei se cròsar en bandissar los braçs

Coma la jaça dins lo denaut d'un prat/

Tralà là là

 133567580211

93) Fasiá petar lo pè la Limanhiera

Fasiá petar lo pè sus lo planchier/

Fasiá petar lo pè la Limanhiera

Fasiá petar lo pè sul trumel de ton cavalier

 

94) O diguetz tiratz lo dedau pichona o diguetz tiratz lo dedau/

Lo dedau mai l'agulha quo farà petar lo fiau pichona

Lo dedau mai l'agulha quo farà petar lo fiau  

 

95) Ai vist lo temps qu'una aurelha de lebre

N'auriá catat mon bocinon d'afar/

E mentenent una aurelha de trueja

Ne'n catariá mesma pas la mitat

 

96) Lo parpalhon seg la chandela

E l'amoros seg la beutat/

Lo parpalhon burla sas alas

E l'amoros sa libertat

 

97) Aval dins la robiera

Los canards lai son los canards lai son/

Lai son que lai se banhan

Mai los canetons Mai los canetons

 

98) Fai anar pitiòta fai anar ton violon/

Ton violon violoneta ton violon que vai ben

 

99) Lai anirem dançar la borréia de Fraisselina

Lai anirem dançar la borréia dau sochier/

Tralà là là

 

100) Vai vai Moralhada

Vai vai vai te lavar/

Quand tornaras Moralhada

Quand tornaras dançaras (dançarem)

 bourree-auvergnate

 

Per la comprenòta daus Beus ;)

 

Los Goiats :

- l'auselon, lo jal, lo rossinhòu, l'agulha, lo cordon, leva la coeta, lo ganhon, lo lop, las doas aulanas, la coa, lo pè, la chandela, l'afar, lo jal, lo culheron, l'aubre, pè d'aucha, pè de chabris, lo merle, lo bordon, las purnas, lo Mai, lo chastel…

 

Las Goiatas :

- l'anhelon, lo violon, las peras, lo buisson folhat, la pradela, lo bòsc de la ribiera, l'aiga, lo merla, la calha, la perdis, la graula, lo molton, lo riu, lo champ, la gabia, la trueja, la marmita, lo niu, lo jardin, lo boton de rosa, la font, l'escudela, la lebre, la coada, lo conilh, lo canardon,  las tres aulanas, la pola, lo chaul, lo chapel, lo chause, la chabra bura, la volha, la robiera, l'aurelha de lebre, la rosa, las pomas, la tassa, la violoneta…

 

E mai per una dança… :)

 

- topinar, montar la marmita, revelhar la lebre, fialar, levar lo cuòu, far los rodelons, far chantar lo cocut, laborar, jogar de la musica, levar lo merle, leva la lebre, passar lo riu, levar lo lop, jugar dau violon, anisar dins lo boscatge, brejar l'embonilh, baissar lo nas, plantar lo Mai, far cinq aulanas, l'auselon chanta, cordurar, jugar de la chabreta, far la coisina, tirar la lebre, far zin zon zon, la jaguda, la nuech chanta, far petar lo fiau, far dançar, far una fretada, culhir la rosa, tombar dins l'aiga, far lo torn de l'aubre, fradassar, tòchar lo ganhon, s'espinar, passar lo pont, arcar lo randard, donnar una fretada, lambar l'arcador, plantar un chaul, plantar una porada, traucar lo plais, far anar lo violon…

 Ivon

 

 

Posté par Lemivon à 18:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]



11 juin 2015

LÉON PEYRAT Chantaire e Violonaire

 

Léon Peyrat lo Chantaire/Violonaire

 

Diaporama sur Léon Peyrat, chanteur et violonaire du pays de Saint Salvadour (19). Le musicien paysan jouait et chantait des airs traditionnels ainsi que ses propres compositions en occitan et en français (quò es la Cultura occitana vertadiera en Lemosin :).

 

Extraits de musiques de 3 CDs édités par le CRMTL :

 

http://www.crmtl.fr/spip.php?rubrique26

 

- Léon Peyrat : Violon

(Saint-Salvadour/Limousin/France)

Tout au bout de la discrétion était un homme, violoneux et chanteur, qui réussit à mettre les hautes terres de Corrèze en vibration (épuisé).

 

- Violoneux corréziens : "Jugar dau violon"

Réédition du disque 33 tours "Violoneux corréziens" produit en 1979 par la Fédération des musiciens routiniers (épuisé).

 

- Le pays de Seilhac

Atlas sonore - Limousin

Chants, contes et récits

("La Valsa d'a Sent Salvador" de Léon Peyrat est chantée par René Hospital

de Chamboulive).

 

PEYRAT Léon

 

St Salvadour (Corrèze) 1904-1988

 

Avec son frère Baptiste il apprend vers l'âge de dix ans à jouer du violon, ils seront tous deux "les " violoneux du pays. Léon est un personnage à part dans la tradition de violon corrézien : sans doute plus musicien qu'instrumentiste, il est avant tout un créateur qui ne se reconnait guère d'initiateur, même si on peut penser qu'il a entendu, tout jeune, le célèbre Pioulou de St Salvadour et beaucoup d'autres musiciens locaux. D'une famille où son père est un chanteur avec un très grand répertoire de chansons traditionnelles, Léon est doté d'une mémoire hors du commun qui capte tout ce qu'il entend. S'étant marié tardivement vers quarante ans, il continuera à pratiquer noces et bals sur le pays jusqu'à l'orée de la seconde guerre mondiale. Agriculteur ayant charge de famille, le violon ne sera plus pour lui qu'un divertissement, même si le chant et les chansons continuent à l'accompagner quotidiennement. La proximité du chansonnier local Antoine Paucard facilitera son rapport à la "création" musicale et c'est vers la fin des années soixante dix qu'il sera à nouveau sollicité et participera à l'enregistrement du disque "Violoneux Corréziens". C'est pour lui le début d'une nouvelle carrière qui mettra à contribution ses talents d'instrumentiste et de compositeur d'airs et de chansons. Ayant participé aux nombreuses fêtes du Violon en Corrèze, Les Rencontres de Violon Populaire organisées à St Salvadour, son village, seront le point d'orgue de la renommée d'un musicien et violoneux hors normes.

 

l peyrat 5C

 

Certaines des photos sont du violonaire Jean-Baptiste PEYRAT (àgauche) , le frère de Léon Peyrat à droite.

 

PEYRAT Jean-Baptiste

19..-1980 St Salvadour (Corrèze)-Mably (Loire)

Frère du précédent et musicien de noces sur le pays, d'une renommée, semble-t-il, plus grande que son frère. Son départ du pays mettra fin à son activité de musicien. Parti s'établir à Roanne dans la Loire, il continuera à pratiquer pour son plaisir, et pour un groupe d'originaires du Limousin établi à Roanne. Revenant périodiquement à St Salvadour ou il disposait d'un petit pied à terre, il jouera à différentes occasions festives du village. A participé au premier Banquet des Violoneux organisé à Chaumeil lors de la sortie du disque "Violoneux Corréziens" en 1979.  

Documents : Olivier Durif (CRMTL)

 

Pour écouter Jean-Baptiste et Léon Peyrat chanter et jouer du violon ensemble :

Taper : Baptiste Peyrat

dans la recherche de "Patrimoine oral du Massif Central" :

http://patrimoine-oral.org/dyn/portal/index.seam?page=home&fonds=4

 Enregistrement à écouter :

Léon et Baptiste Peyrat, avril 1978

PS141

CRMTL0199_02

Léon et Baptiste Peyrat (violon et chant)

Roux, Saint-Salvadour (19)

Mai 1978

Ivon

Posté par Lemivon à 10:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juin 2015

Dançadis a St Pau (15) divendre 5 de junh de ser

 

Bal trad mensuel à St Paul des Landes

Le 05 juin 2015 de 20h30 à 00h30

(chaque Premier vendredi du mois donc…

Et après le Premier mai, le 5 juin ;
"après lo trabalh, la Festa
quo es pas complicat !" :)
bal-trad-mensuel-st_9987

Restaurant des voyageurs
22 Grande Rue
15250 Saint-Paul-des-Landes

 



Tous danseurs acceptés, tous musiciens acceptés ! C'est un bal/scène ouverte qui se tient tous les premiers vendredi du mois dans ce restaurant de St Paul des Landes (les violons du mamou y sont souvent présent, mais de façon informelle).

 

 


Appeler au 04 71 46 38 43 si vous souhaite dîner avant de danser

 

Ivon

 

Posté par Lemivon à 22:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2015

Quo es la Festa daus Violons Popularis a Sauva (30)

 

 

 

La fête des violons populaires à Sauve (30)

du 5 au 7 Juin 2015

https://tornamai.wordpress.com/

 

 

5546fef4998eb

 

Pour le "baladis" du vendredi soir avec l'ensemble :

Durif-Champeval-Ancelin-Delaunay-Brémaud…

"Los Violons LemosinAuvernha fan petar las borréias" :)

flyer2fetedesviolons15-page-001

 

flyer2fetedesviolons15-page-001

554682ba893ac-1

 

Ivon

 

Posté par Lemivon à 19:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2015

Los Violonaires d'Artença

"En passar davant l'ostau dau Violonaire Antonin Pécoil a Rentières (63)"

P5190117

M'en revenant du Cézallier sus "Las Vias/Violonaires",

je suis passé à Champs sur Tarentaine en Artense pour voir le Violonaire René Tissandier

avec qui j'ai beaucoup parlé des temps musicaux anciens

et "segur" pour jouer à deux violons son répertoire :)

 

Avant d'arriver, j'ai photographié sur les panneaux deux photos sur les rencontres de violon populaire traditionnel à Marchal, où se fait chaqua année ces rencontres de violon… 

Marchal fat maintenant partie de la commune de Champs.

 

 

P5230270

"La Claire" es l'ostalariá rasis l'egleisa sur son "suqueton"

René m'a aidé pour reconnaitre les Violonaires avec

de gauche à droite :

(?)-André Gatignol-(?)-René Tissandier-Jean Marie Chassagne-Paul Michalet-Joseph Perrier-(?)

P5230271

Entre Joseph Perrier et André Gatignol, le Chanteur Jean Farge, le boulanger de Champs.
Jean Farges chante "La mantille" avec Joseph Perrier au violon, dans cette vidéo :
Ivon
 

Posté par Lemivon à 21:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mai 2015

Amb lo Adiu d'Alfred ;)

De 12 Violoneux :

http://www.12violoneux.blogspot.fr/

Violons de l'Automne 2015 : Mouret, 10 & 11 octobre 2015

 


"Cette année 2015 verra se tenir la 12ème édition des Violons de l'Automne ; même si nous avons pris un très grand plaisir l'an passé sur les terres cantalouses du Rouget, qui dit 12 dit forcément Aveyron, cela va sans dire.


C'est donc en Rouergue que nous accueillerons une nouvelle fois nos amis violoneux amoureux des musiques traditionnelles du Massif Central et d'ailleurs. En effet, ils sont invités à venir poser leurs étuis et valises dans la belle commune de Mouret les 10 et 11 octobre prochains.


Certains collègues plus attentifs haussent déjà le sourcil : quoi ? Mouret ? Y aurait-il un lien avec Alfred et François Mouret, les célèbres violoneux de l'Artense ? Aucun, messieurs, dames, aucun, et le choix de ce site n'est en rien un choix délibéré de notre part en rapport avec "l'Anglard" et son fils, juste un clin d'oeil fortuit et amusant... mais s'il y en a qui veulent mettre plus particulièrement en valeur leur répertoire à cette occasion, libre à eux !


Si le soleil est de la partie, nos visiteurs vont pouvoir apprécier pleinement l'une des communes les plus attachantes de l'Aveyron : étagée entre la vallée du Dourdou qui serpente dans la partie nord du Vallon de Marcillac, parsemée de maisons, églises et châteaux de grès rose, et le Causse Comtal à l'habitat de calcaire doré, Mouret offre une diversité de sites que nous aurons grand plaisir à leur faire découvrir. Et pour ceux qui auraient un peu de temps devant eux et souhaiteraient profiter au maximum de leur séjour en Aveyron, les sites remarquables a proximité sont légion : Conques, grand site de France, Marcillac-Vallon, Salles-la-Source (les anciens se souviendront certainement des éditions 2005 et 2006 qui s'y sont déroulées), Villecomtal, Estaing, Bozouls, Rodelle et on n'est pas loin du tout de Rodez et de son désormais célèbre Musée Soulages (ce paragraphe nous vaudra sûrement une petite subvention du Comité départemental du Tourisme !).


Un repérage a été effectué voici quelques jours sous la houlette de deux acteurs importants de la vie culturelle du Vallon, Jean-Marie Catusse et Bernard Pouget - merci à eux ! -  et il faut reconnaître que les opportunités ne manquent pas pour l'organisation de moments musicaux et amicaux de qualité. Reste désormais à faire le choix des sites, ce qui ne sera pas le plus aisé...


Vous en saurez plus dans quelques semaines via l'invitation que vous recevrez, mais notez déjà les 10 et 11 octobre dans votre agenda !"
Plan Mouret
Ivon

Posté par Lemivon à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]